Communiqué de presse - Le départ de Nicolas Hulot du gouvernement : une perte majeure pour la biodiversité gouvernementale ?

Nicolas Hulot au Congrès des réserves naturelles de France en avril 2018 - © A.Deniau
Mise en ligne : 
30/08/2018
« La politique des petits pas n’est plus acceptable au regard de la crise environnementale et climatique dont les effets se font déjà progressivement sentir en France et dans le monde. Il faut avoir le courage d’un véritable changement de politique nationale et changer d’urgence d’échelle dans les efforts pour la protection de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique. » commente Michel Métais, Président de Réserves Naturelles de France, à l’annonce hier de la démission de Nicolas Hulot du gouvernement Philippe.

Réserves Naturelles de France est naturellement affectée par la démission de Nicolas Hulot dont l’énergie et les efforts qu’il a déployés tout au long de ces quinze derniers mois pour mobiliser le gouvernement et les acteurs de la société en faveur des grands défis écologiques ont été appréciés et reconnus. « Je retiens son soutien inconditionnel pour les espaces naturels protégés comme solution efficace contre l’érosion de la biodiversité. Il nous a fortement encouragé à poursuivre nos efforts lors de sa présence au congrès des réserves naturelles de France en avril dernier à la Tremblade en Charente-Maritime et nous l’en remercions vivement. » déclare Michel Métais.
 
Le Plan national en faveur de la biodiversité qu’il a tout juste fait adopter par le gouvernement en juillet dernier était à prendre comme le premier étage d’une fusée pour mobiliser toutes les forces et les moyens possibles afin d’enrayer la perte de biodiversité en métropole et dans les régions ultramarines. Le Chef de l’Etat et le Premier Ministre doivent prendre la mesure de l’urgence de la crise environnementale et agir en prenant des décisions courageuses au niveau de l’ambition attendue du Plan « biodiversité » et au regard du climat. Ces deux sujets doivent relever des priorités nationales pour la société française.
 
Nicolas Hulot, par son audience et ses convictions, apportait par ailleurs une capacité incomparable de mobilisation des citoyens. Celle–ci sera essentielle à l’avenir.
 
Réserves Naturelles de France demande au gouvernement de prendre la mesure de l'urgence mise une nouvelle fois en lumière par le départ de Nicolas Hulot et souhaite que la personne qui sera désignée pour lui succéder poursuive avec autant de compétences et de conscience écologique les combats qu’il a engagés.
 
Contact presse : RNF - Stéphanie Jeannot 03 80 48 91 07
 
 
Retrouvez l'intégralité de son interview sur France Inter ci-dessous :

Menu mentions