Réintroduction d'une espèce végétale protégée rarissime sur le Massif armoricain : l'Ail des landes

ail des landes © Aurélia Lachaud, Bretagne Vivante
ail des landes © Aurélia Lachaud, Bretagne Vivante
Mise en ligne : 
29/06/2018

Début février, 169 bulbes d’une plante rarissime, l’Ail des landes (Allium ericetorum Thore), ont été réintroduits sur la commune d’Herbignac, en Loire-Atlantique. Un lieu où elle venait d’être redécouverte, mais aussi d’où elle venait tout juste de disparaître (sans doute mangée par des rongeurs) ! Un petit coup de pouce a donc été organisé pour l’aider à se réinstaller.
« L’Ail des landes est une plante très rare, explique Aurélia Lachaud, botaniste à Bretagne Vivante, on ne la trouve, sur le Massif armoricain, que sur la commune d’Herbignac, en Loire-Atlantique. De plus, cette espèce a une répartition mondiale très réduite : France, Espagne et Portugal. »
Début février, une opération de réintroduction de l’Ail des landes a donc été réalisée à Coët-Caret (Herbignac, 44) d’où l’Ail des landes avait disparu depuis peu. Le propriétaire, M. de La Monneraye, s’est fortement impliqué pour la réussite de ce projet aux côtés du Conservatoire botanique national de Brest, du Parc naturel régional de Brière et de Bretagne Vivante.
169 bulbes ont été réintroduits afin de renforcer les populations d’Herbignac. « C’était important de le faire, explique Aurélia Lachaud, du fait de la forte responsabilité que détient la région Pays de la Loire dans la conservation de cette plante au sein de son aire armoricaine, une aire disjointe au sein de son aire globale de répartition. »
Pour cette raison, le Conservatoire botanique national de Brest a rédigé en 2004 un plan de conservation en faveur de l’Ail des landes en région Pays de la Loire. Depuis 1998, un suivi de l’espèce est réalisé par Bretagne Vivante, soutenu depuis 2008 par la Région, l’Etat et le Parc naturel régional de Brière. Chaque année, des comptages sont réalisés par Bretagne Vivante, qui encadre aussi des chantiers de gestion pour maintenir ou restaurer les habitats favorables à l’Ail des landes. Quatre stations sont aujourd’hui connues, suivies et gérées sur la commune d’Herbignac (44).
La mise en œuvre de ces mesures de conservation est réalisée en partenariat avec le Conservatoire botanique national de Brest et le Parc naturel régional de Brière. Ainsi, les bulbes réimplantés à Coët-Caret sont issus de graines prélevées à Herbignac et mises en culture à Brest par le Conservatoire botanique national. Cette opération, rare et exceptionnelle, a nécessité l’avis favorable des Conseil scientifique régional du patrimoine naturel et Conseil national de protection de la nature.
Il faut à présent attendre la fin de l’été pour voir fleurir cette plante tardive ! Elle fera l’objet de suivis scientifiques durant de nombreuses années pour vérifier la bonne reprise et le maintien des bulbes implantés sur le long terme.
Gwénola Kervingant,
Présidente de Bretagne Vivante
 
Pour en savoir plus sur l’Ail des Landes :
http://www.cbnbrest.fr/florepdl/taxonomieindex.aspx
 
Contacts presse :
Aurélia Lachaud
Botaniste - Chargée de projets naturalistes
06 77 80 72 69

 Elise Rousseau
Attachée de presse
06 59 46 55 80
 

Région : 

Menu mentions