Réserves naturelles de France s’associe à COAL pour soutenir la création de jeunes artistes engagés pour la biodiversité dans le cadre du prix étudiants COAL –Fondation culture et biodiversité

Mise en ligne : 
08/07/2020
La Réserve Naturelle de la Massonne accueillera en 2021 la première résidence d’artiste du prix étudiant COAL-Fondation culture et diversité. La jeune compagnie circassienne « l’Envers d’un monde » cherche à mettre en scène la démesure et le réalisme de notre monde, dans cet interstice entre la liberté humaine et celle de la Terre.

Dans le cadre du partenariat mis en place entre RNF et COAL depuis 2 ans, cette première édition du prix étudiant culture-nature sera en résidence dans une Réserve naturelle. RNF s’est associée à ce projet avec l’objectif de rapprocher  l’univers artistique-culturel et la nature. Cela se concrétisera en 2021 par la première résidence d’artiste accueillie par la RNR de la Massonne. L’ambition est de soutenir la création des jeunes artistes et de leur permettre de créer un lien direct avec un espace naturel et des gestionnaires. L’enjeu est de croiser les regards et les inciter à rencontrer la réalité des territoires en matière de protection de la nature. La résidence est financée par la fondation et nous espérons pouvoir faire vivre ce projet dans d’autres Réserves naturelles si la création est un succès.
 
La RNR de la Massonne  
La RNR La Massonne a initié ses premiers projets Art et Nature en 2008, dans le cadre d'un programme pédagogique scolaire. Cette nouvelle approche sensible, au contact des enfants était une évidence : en lien avec les richesses naturelles et esthétiques du site, son historique, la sensibilité des propriétaires et des gestionnaires, et la créativité artistique et littéraire de Jean-Michel BENIER (propriétaire). Aussi, nous partageons cette idée que l'éducation à la Nature et à l'Environnement est facilitée par une approche artistique, par l'imaginaire, qui touche à l'émotion et rend les publics plus réceptifs. Avec cette démarche, les gestionnaires souhaitent également ouvrir la découverte de la Réserve naturelle à un public plus diversifié, moins naturaliste... avec un nouveau regard sur un patrimoine naturel et culturel d'une grande exception.
 
Une première édition pour soutenir la création des jeunes artistes
La Fondation Culture & Diversité et COAL lancent un Prix pour l’écologie spécifiquement dédié aux étudiants des Écoles du champ artistique et culturel.
Ce prix a pour objectif d’accompagner et de soutenir les étudiants du secteur culturel et artistique qui imaginent, expérimentent et proposent des solutions concrètes et créatives pour contribuer à la transition écologique. La Fondation Culture & Diversité et COAL souhaitent ainsi encourager la participation de la jeunesse et valoriser des réponses portées par les jeunes artistes aux problématiques écologiques actuelles.
Dans une volonté de lier la thématique du vivant aux territoires, le Prix étudiant COAL – Culture & Diversité 2020 s’associe aux Réserves naturelles de France par le biais d’un programme de résidence
 
L’envers d’un monde, projet lauréat d’Erwan Tarlet, Maria Jesus Penjean
Puig, Marin Garnier et Guiseppe Germini, étudiants du Centre national des arts du cirque.
L’envers d’un monde met en jeu et en mouvement, par une performance circassienne implantée en plein cœur d’un espace naturel, la démesure et le réalisme de notre monde, dans cet interstice entre la liberté humaine et celle de laTerre. Par ce spectacle, l’art circassien s’empare des enjeux de la consommation et de la production de masse, destructrices des écosystèmes, pour en renverser les symboles les plus forts et l’interroger sous tous ses aspects, matériels, relationnels, corporels, émotionnels.
Mêlant tour à tour, acro-danse, fil tendu, manipulation d’objets, suspension maxillaire, ce groupe de cinq circassiens internationaux donne à voir et à retranscrire une mise en danger, vertigineuse et acrobatique, bien loin des chemins rectilignes de la morale. La mise en scène est celle d’un zoo humain, situé dans un futur dystopique mais qui n’est jamais très loin de la réalité dans laquelle nous habitons. En s’inscrivant dans un espace naturel défini, et en créant un contraste avec lui, L’envers d’un monde invite le public à aborder cet espace sous un nouvel angle.
Autour de cette performance, des actions culturelles de sensibilisation à l’environnement seront proposées sur plusieurs jours avec la population locale.
Une promenade immersive, telle une expédition collective, ouvrira le voyage amenant les spectateurs sur le lieu du spectacle. Celui-ci devient alors la jonction des vivants : un public intergénérationnel, complice d’une forme artistique singulière, inscrite dans un espace naturel. Les jeux de contraste entre fiction et réel, rêve et cauchemar, rire et désespoir, sont des outils pour parler du monde d’aujourd’hui, issus du cirque dont l’essence même est d’être un art vivant, un art du réel.
 

Menu mentions