• Réserves Naturelles de la Désirade : L'iguane commun de la Désirade (espèce invasive) menaçant l'Iguane des Petite Antilles a été capturé

Iguane commun à gauche, iguane des Petites Antilles à droite
Mise en ligne : 
27/02/2017
La Guadeloupe compte deux espèces d’iguanes, une indigène : l’iguane des petites Antilles et une espèce invasive. l’iguane commun, facilement reconnaissable à sa queue rayée. L’iguane des petites Antilles est une espèce protégée qui est en danger d’extinction notamment à cause de l’arrivée de l’iguane commun. Dans l’archipel on ne la retrouve plus que sur l’île de la Désirade, les îlets de Petite Terre et sur la Basse Terre où subsistent quelques individus.

Le 6 décembre 2016 l’observation d’un iguane commun (Iguana iguana) dans le bourg de l’île de la Désirade a été rapportée par des habitants du quartier de Beauséjour (cf. photo 1 prise par Michel MATHURIN). C’est la première fois que la présence de cette espèce est attestée sur l’île, un des derniers refuges pour l’iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima) de l’archipel guadeloupéen. Toutefois, un signalement d’iguane commun au même endroit avait été transmis à TiTè début mai 2016, mais sans preuve.

Une journée de recherche avait été organisée.

L’observation a pu être rapidement transmises aux personnels de l’association TiTè qui a pu mettre en place rapidement une campagne de recherche sur le terrain pour tenter de capturer cet individu et de le retirer du territoire.

Pendant près de deux mois, le personnel de l’association TiTè et les bénévoles des associations se sont relayés pour être présents pendant près de 500 heures sur le terrain.

L’iguane a finalement été observé de nouveau le 26 Janvier (aucune observation depuis le 6/12/16) et a été capturé par le personnel de l’association TiTè le lendemain avec un peu d’ingéniosité. Il a été transmis ensuite au service de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Il s’agit d’un mâle adulte qui a pu se reproduire avec les iguanes présents sur la Désirade. Un suivi des zones concernées dans les prochaines années sera mené, afin d’identifier les possibles traces d’hybridation dans la population d’iguanes des Petites Antilles de la Désirade. Nous remercions l’ensemble des associations, TiTè, AEVA, ASFA et Le Gaïac qui ont pu mettre à disposition leur bénévoles pour participer à cette opération. Les remerciements vont également à la municipalité de la Désirade qui a relayé l’information sur le territoire, Michel MATHURIN pour ses observations et photos, Madame MATHURIN que nous a permis de rentrer régulièrement sur sa propriété et l’ensemble des riverains qui nous ont renseignés.

Les efforts de tous sont nécessaires pour la conservation de l’iguane des Petites Antilles.

 

Plus d'information sur le programme de conservation de l'iguane des Petites Antilles sur http://www.iguanes-antilles.org/iguane-petites-antilles

 

Région : 
Réserve(s) concernée(s) : 

Menu mentions