Séminaire d’ouverture du projet LIFE NaturAdapt

séminaire projet LIFE NaturAdapt © L.Lopes - RNF
séminaire projet LIFE NaturAdapt © L.Lopes - RNF
séminaire projet LIFE NaturAdapt © L.Lopes - RNF
sortie terrain du projet LIFE NaturAdapt © L.Lopes - RNF
Coordinateur, partenaires, financeurs
Mise en ligne : 
25/01/2019
L’ensemble des partenaires du projet LIFE NaturAdapt s’est réuni du 11 au 13 décembre à Rochefort pour un séminaire d’ouverture qui sonne le lancement du projet basé sur un processus d’apprentissage collectif dynamique de type « Living Lab ».

Cette rencontre, organisée par RNF en tant que coordinateur du projet, comptait 34 participants dont :

  • Les gestionnaires des six réserves naturelles françaises partenaires du projet en tant que « sites pilotes » : Asters – Conservatoire des espaces naturels de Haute-Savoie, la Fédération des réserves naturelles catalanes, la LPO, le Parc Naturel régional du Morvan, l’association Petite Camargue alsacienne et le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne.
  • D’autres partenaires engagés dans le projet, en particulier le Muséum national d’histoire naturelle et Tela Botanica ;
  • Des experts venus d’organismes impliqués dans l’adaptation au changement climatique comme l’ADEME, l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, le Conservatoire du littoral, l’IRSTEA ou encore le Parc national des Pyrénées.

Au programme de ces trois jours :

  • Echanges et interventions autour de la thématique de l’adaptation au changement climatique ;
  • Réflexion autour de l’élaboration d’une méthodologie pour l’élaboration d’un diagnostic de vulnérabilité des espaces naturels protégés ;
  • Recueil des besoins des gestionnaires autour de la mise en place d’une plateforme collaborative sur la thématique du projet ;
  • Préparation de la phase d’expérimentation du projet, qui démarrera en juin 2019 ;
  • Présentation de la méthode des revues systématiques et échanges autour de mesures d’adaptation à étudier ;
  • Travail sur une enquête à destination des gestionnaires d’espaces protégés européens autour de l’adaptation de leur gestion aux effets du changement climatique.

Ce séjour de travail a également permis à tous les membres partenaires de se rencontrer et d’apprendre à se connaître.
Plusieurs  moments de convivialité sont venus rythmer ce séminaire, comme lorsque Michel Métais a compté l’histoire des actuels locaux de la LPO, la Fonderie. Cette découverte fut suivie par un apéritif de produits régionaux apportés par chacun des membres et la découverte des six réserves pilotes.  
 

Dans cette ambiance bienveillante et propice aux échanges, deux sociologues, Arnaud Cosson et Manon Berge, présents pour analyser le travail d’équipe lors du séminaire, ont noté que : « Plus encore que l’expertise collective, ce qui fera le succès du projet, c’est la dynamique humaine, la cohérence et l’engagement au sein du collectif qui a participé à ce premier séminaire et qui sera le moteur du projet. »
Pour clôturer ce séjour, Jean-Christophe Lemesle a accompagné une partie de l’équipe à la découverte de la réserve naturelle de Lilleau des Niges (un des sites pilotes) dont il est le conservateur pour la LPO.
 
 

Menu mentions