Bandeau photo

Em­bou­chure du cou­rant d'Hu­chet - © SIAG RNN Cou­rant d'Hu­chet

Courant d'Huchet

Blongios nain male - © RNN Courant d'Huchet
Blongios nain male
Coronelle girondine - © Sega / Wikipedia
Coronelle girondine - © Sega / Wikipedia
Hibiscus des marais - © RNN Courant d'Huchet
Hibiscus des marais
Le courant d’Huchet, véritable cordon ombilical entre l’étang de Léon et l’océan atlantique, constitue un site riche en histoire, en traditions et en habitats pour la faune et la flore. Il est à ce jour le seul cours d’eau du golfe de Gascogne dont l’embouchure n’a pas été stabilisée par travaux d’endiguement.
La mise en réserve naturelle du courant d’Huchet est née de la volonté de conserver un site unique d’une grande richesse botanique en limitant les activités humaines ainsi qu’un excès de fréquentation touristique sur le courant. Sa superficie est de 618 ha. (lire la suite de l’article)
Les mammifères aquatiques sont bien représentés. Le courant d’Huchet est l’un des sites majeurs pour le vison d’Europe à l’échelle nationale. Le site abrite également la loutre d’Europe, la genette, le campagnol amphibie et divers chiroptères.
Composée de milieux variés et se trouvant sur un couloir migratoire majeur, la réserve naturelle présente un grand intérêt ornithologique. On rencontre aussi bien des espèces de milieux ouverts, chauds et secs comme le pipit rousseline sur la dune littorale, des espèces de milieux forestiers comme l’aigle botté ainsi que des espèces de milieux aquatiques comme la locustelle luscinoïde dans les grandes roselières.
Pour les amphibiens et les reptiles, 20 espèces ont été observées à un moment ou un autre. Certaines espèces présentent un intérêt patrimonial élevé. Il s’agit d’espèces rares au niveau régional et/ou national, comme les rainettes, le triton marbré, le lézard ocellé, le lézard vivipare, l’orvet, la coronelle girondine ou d’espèces en déclin comme la cistude d’Europe.
Le peuplement piscicole du courant et de l’étang comprend des espèces d’eaux marines comme l’anguille (civelle et adulte) et la lamproie marine.
Concernant les invertébrés, 270 espèces ont été dénombrées, avec une nette dominance des coléoptères. Les libellules sont également bien représentées avec 43 espèces recensées sur les 71 que compte l’Aquitaine dont l’agrion de Mercure et la cordulie à corps fin.
Pour la flore, les différentes études ont permis de recenser 285 espèces, concernant principalement les phanérogames. Les lichens, champignons et bryophytes n’ont pas fait l’objet d’études particulières. 22 espèces végétales présentent un intérêt patrimonial majeur : 10 espèces protégées au plan national et 13 espèces protégées au plan régional.
Code : 
RNN57
Département : 
Landes
Communes : 
Léon
Moliets-et-Maa
Vielle-Saint-Girons
Conservateur : 
François Faure
Code INPN : 
FR3600057
Code WDPA: 
13414

Menu mentions