Bandeau photo

Pa­no­rama de la ré­serve na­tu­relle - © P. Bour­gui­gnon

Forêt d'Orient

Chemin forestier - © M. Cristofani / Coeurs de nature / SIPA
Chemin forestier
Vols de grues cendrées en automne - © M. Cristofani / Coeurs de nature / SIPA
Vols de grues cendrées en automne
Débardage à cheval - © A. Villaumé
Débardage à cheval
Grues cendrées - © F. Croset
Grues cendrées
Criquet ensanglanté - © A. Villaumé
Criquet ensanglanté
Grand rhinolophe - © A. Villaumé
Grand rhinolophe
Au coeur de la Champagne humide, la réserve naturelle de la forêt d’Orient protège plus de 1500 ha au sein du Parc naturel régional homonyme. Composée en majorité de zones lacustres avec quelques bordures forestières, le site présente une richesse biologique exceptionnelle. Son intérêt réside aussi dans sa situation stratégique de halte migratoire et d’hivernage pour des milliers d’oiseaux d’eau. (lire la suite de l’article)
Trois grands types de milieux sont présents : les milieux lacustres dont le niveau d’eau fluctuant favorise en automne la formation de grandes étendues de vasières, les milieux prairiaux qui forment une mosaïque d’habitats naturels (prairies sèches, roselières), les milieux forestiers principalement constitués de chênes et de charmes. Ces trois catégories se déclinent sur l’ensemble de la réserve naturelle en habitats extrêmement variés.
Les lacs favorisent la présence d’une flore adaptée aux variations de niveau d’eau. Quand le niveau d’eau des lacs diminue, de grandes vasières se forment alors, qui offrent un écosystème unique en Europe. On y retrouve notamment des espèces de vasières exondées , ainsi qu’une flore aquatique et paludicole. Des espèces patrimoniales telles que la grande douve ou la pulicaire vulgaire y sont présentes.
Les espèces animales remarquables présentes dans la réserve naturelle sont intimement liées à l’eau et au milieu forestier. L’avifaune compte 212 espèces dont 92 sont nicheuses. De nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs font une halte sur les lacs : cigogne noire, oies rieuses et cendrées, cygne de Bewick, sarcelle d’hiver, garrot à oeil d’or, halre piette, etc.
Une dizaine d’amphibiens apprécient ces milieux lacustres et ces forêts humides. Sont notamment présents le sonneur à ventre jaune, la salamandre tachetée et le triton crêté.
À ce jour, plus de 800 espèces de coléoptères ont été inventoriées. On retrouve aussi de très nombreuses libellules dont une dizaine inscrite sur les listes rouges nationales ou régionales, ainsi que de nombreux papillons et criquets.
Plus d’une quarantaine d’espèces de mammifères sont présentes sur le site. On retrouve parmi elles 24 espèces d’importance internationale dont 16 espèces de chauves souris. Sont à citer : le chat forestier, le putois, la barbastelle ainsi que la loutre d’Europe, toutes espèces protégées.
Pour les reptiles, à ce jour, seules des espèces liées aux milieux humides ont été inventoriées, dont 3 espèces patrimoniales : La couleuvre à collier, l’orvet et une importante population de lézard vivipare.
Code : 
RNN154
Département : 
Aube
Communes : 
Amance
Brévonnes
Mathaux
Piney
Radonvilliers
Conservateur : 
Thierry TOURNEBIZE
Code INPN : 
FR3600154
Code WDPA: 
181691

Espèces mentionnées dans le périmètre de la réserve
(listes non exhaustives)

 
 

Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN

Menu mentions