Stage : Appui à l’élaboration d’une méthode d’évaluation écologique pour les sites de petites surfaces

Mise en ligne : 
06/12/2018
Type d'offre : 
Emploi
Type de contrat : 
Autres
Vacatin
Date limite de dépôt de candidature : 
31/12/2018
Lieu du poste : 
Brunoy
Département : 
Essonne
Région : 
UMS 2006 patriNat (AFB-CNRS-MNHN)
Recruteur : 
Partenaire
Description du poste : 

 

UMS 2006 Patrimoine naturel
Centre d’expertises et de données sur la nature
AFB – CNRS – MNHN
 

 

L’UMS PatriNat recrute un(e) vacataire :
 
Appui à l’élaboration d’une méthode d’évaluation écologique
 pour les sites de petites surfaces
 
Etablissement : Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN)
Service : UMS 2006 Patrimoine Naturel / Equipe « Espaces et partenariats »
 
CONTEXTE
 
L’Unité Mixte de Service « Patrimoine naturel » (UMS PatriNAT) assure des missions d’expertise et de 
gestion des connaissances pour ses trois tutelles, que sont le Muséum national d’Histoire naturelle
 (MNHN), l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) et le Centre National pour la Recherche 
Scientifique (CNRS). Elle contribue à la mission d'expertise confiée au MNHN pour la connaissance et la conservation de la nature. 
 
L’UMS PatriNAT est rattachée à la Direction Générale Déléguée Recherche, Expertise, Valorisation et 
Enseignement du Muséum (DGD REVE), et a pour objectif de fournir, en lien fort avec les activités de 
recherche, une expertise scientifique sur la biodiversité et géodiversité de France métropolitaine et ultra-marine, sur les thématiques terrestres et marines, pour l’environnement passé et actuel. 
 
L’équipe « Espaces et Partenariats » s’appuie sur les compétences de naturaliste et en génie écologique de ses agents afin d’accompagner les politiques publiques et privées sur des espaces à enjeux pour la conservation de la biodiversité, principalement sur la métropole terrestre.
 
DESCRIPTION DU POSTE
 
Le poste s’insère dans une réflexion méthodologique transversale au sein de l’équipe, alimentant l’organisation de politiques cohérentes en faveur de la biodiversité.
L’objectif de ce poste est de participer au développement d’une méthode d’évaluation écologique et d’outils standardisés pour la caractérisation et le suivis des sites. Ces outils standardisés permettent d’offrir une vision la plus complète possible des problématiques, adaptée aux différents contextes possibles, sur une base scientifique robuste, tout en offrant une traduction simplifiée de phénomènes complexes, accessible au plus grand nombre.
Plusieurs outils ont déjà été mis en œuvre dans ce sens, comme l’Indicateur de Qualité Ecologique (IQE). Ce dernier offre une vision globale de la fonctionnalité écologique, de la diversité et de la patrimonialité, à l’échelle d’un site dans son ensemble. Il est applicable pour les sites de 10 à 100 ha.
 
Cependant, des évaluations de la biodiversité sont aussi recherchées sur de nombreux sites industriels de faible emprise foncière (quelques centaines ou milliers de m²). Ces derniers sont parfois très artificialisés, et implantés dans des contextes souvent très anthropisés (urbains ou péri-urbains). Le développement d’outils d’évaluations spécifiques pour ces sites paraît donc nécessaire, afin de pouvoir caractériser leur biodiversité. Cette première étape est un préalable indispensable à des propositions d’aménagements ou des mesures de gestion susceptibles de favoriser la biodiversité. 
 
La finalité de ce poste est donc de poursuivre le développement d’un « indicateur petits sites » (IPS) à destination de sites de petite taille (< 10 ha), dans des contextes variés et représentatifs.
 
Au sein du pôle « Espaces et partenariats », le vacataire aura pour missions de :
 

  • Poursuivre le travail de synthèse bibliographique relatif aux indicateurs de qualité écologiques, en particulier dans des contextes urbains ou très anthropisés ;
  • Suite au stage réalisé en 2017 sur ce thème, réexaminer et approfondir le choix des critères et des seuils proposés ;
  • Tester cet indicateur sur le terrain, sur un panel de sites représentatifs, tels que des points de captage d’eau potable, usines de traitement d’eau potable, stations d’épuration, châteaux d’eau, bassins d’orage, incinérateurs, centres de tri, stations de compostage, golfs ;
  • Sur la base de ce test grandeur nature, proposer une version finalisée et opérationnelle de l’IPS.

Compétences et qualités requises
 
Profil souhaité : Niveau bac +5. Cycle Universitaire ou Ingénieur de formation en écologie.
Connaissances en écologie urbaine, et intérêt pour le lien entre activités humaines et conservation de la nature, culture naturaliste (habitats, flore, en particulier).
Rigueur scientifique et attrait pour la conception de méthodes innovantes.
Maîtrise des outils informatiques de base (Word, Excel, Powerpoint).
Bonnes capacités rédactionnelles et esprit de synthèse.
Autonomie, aptitude au déplacement (France entière). Permis B indispensable.
Capacité à travailler en équipe / capacité d’écoute et d’adaptation.
 
Conditions
Type de contrat : Vacation (120 h mensuelles)
Durée : 5 mois
Date de prise de fonction : Mars 2019
Lieu du poste : site MNHN de Brunoy (91)

Coordonnées : 
Les candidatures (CV + lettre de motivation argumentée) sont à adresser par mail uniquement avec la mention « Vacation IPS à l’adresse : olivier.delzons@mnhn.fr au plus tard le 31 décembre 2018. La sélection des dossiers de candidature sera suivie d’un entretien individuel.

Menu mentions