Stage - Contribution aux suivis de restaurations éco-hydrologiques de tourbières alcalines

Mise en ligne : 
26/09/2019
Type d'offre : 
Emploi
Type de contrat : 
Autres
STAGE
Date limite de dépôt de candidature : 
15/12/2019
Lieu du poste : 
DURY 80
Département : 
Somme
Région : 
Recruteur : 
Organisme Gestionnaire
Résumé : 
- Contribuer à l'élaboration d'une méthodologie de suivi commune à l'ensemble des sites : plan d'échantillonnage, protocole, technique et analyse des données ; - Tester la méthodologie en appliquant les protocoles sur un sous-ensemble de sites. - Récolter les données et les analyser pour définir l'état initial des zones de travaux choisies pour les tests. - Appuyer le chargé d'étude référent à travers des recherches et synthèses bibliographiques, la récolte et l'analyse de données.
Description du poste : 

Contexte :
Le Conservatoire d’espaces naturels de Picardie porte, en association avec 9 bénéficiaires, un projet européen LIFE Nature « Anthropofens » relatif à la restauration de tourbières alcalines sur 500 ha, 13 sites Natura 2000, en régions Hauts-de-France et Wallonie, pour une durée de 6 ans.
Sur l'ensemble du réseau de sites, près de 70 unités de gestion vont être concernées par des travaux de restauration écologique visant en particulier le contrôle de la dynamique successionnelle et le rétablissement d'un fonctionnement hydraulique optimal. Pour évaluer les impacts du projet, une action intitulée "Evaluation des actions de restauration des fonctionnalités écohydrologiques", sera mise en œuvre sur toute la durée du projet en particulier en début (2020-2021) et fin de projet (2024) afin de comparer l'état des sites avant et après travaux.
Les suivis correspondant ont vocation à compléter l’approche descriptive de l’état de conservation des habitats de la Directive "Habitats" menée en parallèle, en s’intéressant aux processus écologiques dominants sur les sites. Ils visent non seulement à mesurer l'impact du projet mais aussi à mieux comprendre les liens entre l'eau, les sols et les communautés biologiques. 6 habitats de l’annexe 1 de la Directive « Habitats » sont concernés : Tourbières basses alcalines (7230), Marais calcaires à Cladium mariscus et espèces du Caricion davallianae (7210*), Prairies à Molinia sur sols calcaires, tourbeux ou argilo-limoneux (Molinion caeruleae) (6410), Tourbières de transition et tremblantes (7140), Tourbières boisée (91DO*) et Forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (Alno-Padion, Alnion incanae, Salicion albae) (91E0).

Descriptif :
Une première étape consistera à réaliser une synthèse des méthodes d'évaluation des fonctionnalités écologiques des tourbières à l'aide d'indicateurs basés sur la flore et la végétation (suivis "phyto-écologiques"). Les méthodes issues de l'écologie fonctionnelle et de l’écologie des communautés seront privilégiées (voir références ci-dessous). La valeur bio-indicatrice des plantes (traits fonctionnels, valeurs d’Ellenberg…) constituera l’indicateur principal et sera évaluée par des relevés de terrain recoupant les zones de travaux.
Les méthodes développées dans d'autres projets Life visant les tourbières alcalines d'Europe de l'ouest seront notamment recherchées pour étudier les possibilités de les transposer au cas du Life Anthropofens.
Dans un deuxième temps, un plan d'échantillonnage sera à définir au sein des zones du projet concernées par les travaux de restauration écologique. En collaboration étroite avec l'équipe projet et le service scientifique du CEN, une réflexion croisée sur l’échantillonnage et le choix des méthodes d'analyse qui en dépendent sera également à mener.
Le déploiement du/des protocoles sur les sites débutera en mai et comportera un temps important consacré aux relevés de terrain jusqu'à la mi-juillet. Les sites seront principalement ceux sur lesquels le CEN Picardie intervient : en plaine maritime Picarde, dans la vallée de la Somme, la vallée de l'Avre, les Marais de la Souche et de Sacy-le-Grand. Des échanges, y compris sur site, pourront être mis en place avec les autres bénéficiaires du projet mettant en place des suivis analogues dans le Nord-Pas de Calais voire la Wallonie.
L'étudiant pourra également être amené à participer aux suivis des niveaux piézométriques et limnimétriques ainsi qu'aux suivis de la qualité physico-chimique des eaux.
 
Références utiles :
 
Collectif RhoMéO, 2014 - La boîte à outils de suivi des zones humides du bassin Rhône-Méditerranée. -Conservatoire d’espaces naturels de Savoie. 147 pages + annexes Publication février 2014 / Version 1 http://www.rhomeo-bao.fr/
Grootjans, A.P. & van Diggelen, R. 1995. Assessing the restoration prospects of degraded fens. In: Wheeler, B.D., Shaw,S.C., Foyt, W.J. & Robertson, R.A. (eds.) Restoration of temperate wetlands, pp. 73-90. John Wiley & Sons, Chichester, UK.
Hannah, D. M., et al. 2004. Ecohydrology and hydroecology : A new paradigm'? - Hydrological Processes 18: 3439-3445
Klimkowska A, Goldstein K, Wyszomirski T, Kozub Ł, Wilk M, 2019 - Are we restoring functional fens? – The outcomes of restoration projects in fens re-analysed with plant functional traits. PLOS ONE 14(4): e0215645. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0215645
Menichino N.M., Fenner N., Pullin A.S., Jones P.S., Guest J. & Jones L. (2016) Contrasting response to mowing in two abandoned rich fen plant communities. Ecological Engineering, 86, 210-222
Porteret J., 2017 - Guide méthodologique d’utilisation des indicateurs pour le suivi des travaux de restauration - 2017 Conservatoire d'Espaces Naturels de la Savoie, Collectif RhoMéO. CPO thématique Trame bleue Espaces et Continuités, 25 p. Février 2017 - version 1 http://www.rhomeo-bao.fr/
Van Bodegom PM, Grootjans AP, Sorrell BK, Bekker RM, Bakker C, Ozinga WA. 2006 - Plant traits in response to raising groundwater levels in wetland restoration: evidence from three case studies. Applied Vegetation Science 9(2):251–260.

Profil et compétences requises :

  • Niveau Bac+5
  • Compétences en botanique et écologie végétale indispensables ;
  • Connaissances générales en hydrologie et sciences de l'eau ;
  • Compétences et intérêt pour les analyses statistiques      ;
  • Intérêt pour la pédologie apprécié ;
  • Connaissances des problématiques de gestion conservatoire des zones humides et en particulier des tourbières ;
  • Esprit d'analyse et de synthèse, autonomie et goût pour le travail de terrain ;
  • Permis B ;
  • Bonne maitrise de l'anglais scientifique à l'écrit.

Conditions d’accueil :

  • Durée de 6 mois de mars à septembre 2020 ;
  • Le (la) stagiaire sera encadré(e) par Jérémy Lebrun (responsable de programmes scientifiques) ;
  • Le (la) stagiaire sera basé(e) à Amiens ;
  • Matériel et bibliothèque mis à disposition du stagiaire ;
  • Véhicule de service fourni pour la réalisation du travail de terrain ;
  • Stage indemnisé ;
  • Convention de stage obligatoire.

 

Coordonnées : 
Adresser CV et lettre de motivation : Par mail de préférence : j.lebrun@conservatoirepicardie.org@conservatoirepicardie.org Ou par courrier : Conservatoire d’espaces naturels de Picardie À l’attention de Jérémy Lebrun 1 place Ginkgo, village Oasis 80044 Amiens Candidature souhaitée avant le 15 décembre 2019

Menu mentions