Un(e) responsable scientifique Programme « Restauration des écosystèmes insulaires de l’océan Indien » (RECI) 11e FED PTOM région océan Indien

Mise en ligne : 
03/07/2019
Type d'offre : 
Emploi
Type de contrat : 
CDD
Date limite de dépôt de candidature : 
21/07/2019
Lieu du poste : 
Terres australes et antarctiques françaises
Département : 
TAAF
Recruteur : 
Réserve Naturelle
Description du poste : 

Responsable scientifique
Programme « Restauration des écosystèmes insulaires de l’océan Indien » (RECI)
11e FED PTOM région océan Indien
 
Type d’offre :
 
Thématique : Restauration écologique / Gestion espèces exotiques envahissantes
 
Statut : Titulaire de la fonction publique (détachement sur contrat) ou contractuel (non titulaire de la fonction publique)
Catégorie hiérarchique : A
Durée : CDD de 24 mois à temps plein, renouvelable
Date de début du contrat : second semestre 2019
Dépôt des candidatures : Avant le 21 juillet 2019
 
Affectation :
Lieu : Siège des TAAF : Rue Gabriel Dejean – 97410 Saint Pierre, la Réunion
Direction : Direction de l’Environnement (DE)
 
 
DESCRIPTION DE L’OFFRE :
 
Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle des Terres australes françaises. Au sein de la collectivité des TAAF, la Direction de l’Environnement (DE) est plus particulièrement chargée de la mise en œuvre de la politique environnementale sur l’ensemble des districts.
 
Dans le cadre de la programmation du 11e FED PTOM région océan Indien, les TAAF, ordonnateur régional des PTOM dans l’océan Indien, vont se charger de la mise en œuvre d’un programme dans les Terres australes françaises et les iles Eparses impliquant des partenariats régionaux (Mayotte, Seychelles). Ce programme intitulé « Restauration des écosystèmes insulaires de l’océan Indien » (RECI), vise à atteindre 3 résultats, à savoir :

  • le renforcement des réseaux régionaux de surveillance et d’observation des écosystèmes ;
  • la réalisation de projets collaboratifs et démonstratifs de restauration des écosystèmes ;
  • le renforcement de la lutte contre les activités illégales et limitation des impacts sur les écosystèmes.

Il sera mis en œuvre autour d’un sujet d’intérêt commun aux partenaires : la restauration écologique des écosystèmes insulaires menacés et en particulier la lutte contre l’impact des espèces exotiques envahissantes. La connaissance et le suivi écologique associé aux activités de restauration des écosystèmes satisfait à l’exigence du premier résultat ; la mise en œuvre de programmes d’éradications de populations de mammifères exotiques envahissants à celle du second résultat et ; la mise en place de stratégies de biosécurité à celle du troisième résultat. Par-delà le renforcement de la coopération régionale autour de problématiques environnementales communes, le projet RECI va avoir un impact majeur sur la capacité de la région de l’océan Indien à disposer d’une capacité d’intervention, unique en son genre, pour la restauration des milieux insulaires impactés par les espèces exotiques envahissantes.
 
Dans ce contexte, la personne recrutée coordonnera l’ensemble des activités scientifiques associées au programme en lien avec le reste de l’équipe du programme, notamment les équipes opérationnelles détachées sur les districts. Pour l’exercice de ses fonctions, la personne recrutée sera amenée à participer à des missions sur le terrain. Ce poste est placé sous l’autorité du Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises, et sous la responsabilité du Directeur de l’Environnement ainsi que du coordinateur du programme RECI.
 
 
DESCRIPTION DE LA MISSION :
 

  • Conception de la stratégie d’acquisition des connaissances du programme
  • monitoring environnemental associé aux opérations de restauration,
  • synthèses des données
  • production d’indicateurs
  • production des livrables
  • Organisation des activités de faisabilité de contrôle et d’éradication des populations de mammifères exotiques envahissants
  • protocoles de faisabilité / R&D,
  • analyse des informations
  • participation aux campagnes de terrain
  • production des études de faisabilité
  • Soutien à l’élaboration des plans opérationnels de contrôle et d’éradication
  • Encadrement scientifique de la mise en œuvre des opérations de contrôle et d’éradication
  • Animation des partenariats scientifiques, organisation et animation des ateliers scientifiques
  • Soutien à l’élaboration de la stratégie de biosécurité TAAF (état des lieux, R&D, soutien à la production des livrables)
  • Coordination des formations techniques
  • Participation aux missions de terrain

 
 
PROFIL CANDIDAT(E) :
 
Formation
Bac +5 en environnement (écologie, conservation, sciences de l’environnement, etc.)
 
Savoir faire

  • Expérience exigée : 3 ans minimum dans la mise en œuvre de projets sur la thématique des espèces animales introduites et la gestion d’espaces protégés
  • Expérience préalable sur l’élaboration, la mise en œuvre et/ou l’évaluation de protocoles de gestion d’une ou plusieurs espèce(s) animale(s) exotique(s)
  • Excellentes capacités d’analyse de données écologiques
  • Excellentes compétences rédactionnelles et esprit de synthèse
  • Expérience dans l’encadrement d’équipe
  • Connaissance du fonctionnement des aires protégées
  • Expérience de terrain en site isolé (une expérience préalable dans les TAAF serait un atout certain)
  • Maitrise de l’anglais
  • Compétences SIG/analyse statistiques
  • Maitrise des outils informatiques usuels

 
Savoir être

  • Dynamisme, motivation et rigueur
  • Capacité d’adaptation, d’initiative et autonomie
  • Sens de l’organisation
  • Excellentes capacités relationnelles et d’animation
  • Bonne capacité d’écoute et de négociation
  • Aptitude à travailler en équipe et en autonomie

 
CONTRAINTE PARTICULIERE DU POSTE :
Missions en site isolé de 1 à 3 mois consécutifs par an.
 
ENCADREMENT
Directeur de l’Environnement des TAAF : M. Cédric Marteau 
 
SALAIRE 
CDD - Classement salarial selon expérience professionnelle
 
CONTACTS – RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE :
Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante : recrutement.environnement [at] taaf.re
 
CANDIDATURE

Les candidatures (lettre de motivation à l’intention de Mme Le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : recrutement.environnement [at] taaf.re, srh [at] taaf.fr, en mentionnant impérativement en objet du message : CDD_SCIENCE_RECI, nom, prénom

 
 
Organisme 
Nom : Collectivité des Terres Australes et Antarctiques Françaises
Adresse : Rue Dejean
Ville : 97410 Saint-Pierre
Site internet : www.taaf.fr

Coordonnées : 
Terres Australes et Antarctiques Françaises Adresse : Rue Dejean Ville : 97410 Saint-Pierre Site internet : www.taaf.fr

Menu mentions