Chargé.e de la coordination technique des activités du second consortium de recherche dans les îles Eparses

Mise en ligne : 
02/06/2021
Type d'offre : 
Emploi
Type de contrat : 
CDD
Date limite de dépôt de candidature : 
25/06/2021
Lieu du poste : 
Saint Pierre île de la Réunion
Département : 
TAAF
Recruteur : 
Réserve Naturelle
Résumé : 
Chargé (e) de la coordination technique des activités du second consortium de recherche dans les "îles Eparses"
Description du poste : 

INTITULE DU POSTE
Chargé(e) de la coordination technique des activités du second consortium de recherche dans les « îles Eparses »
CATEGORIE
A (ou équivalent)
STATUT
CDD - Agent contractuel de droit public
DIRECTION
Direction de l’Environnement (DE)
SERVICE
Service de la préservation et de la valorisation des îles Eparses
LOCALISATION
Siège des TAAF : rue Gabriel Dejean – 97 410 St Pierre de la Réunion
DOMAINE(S) D’ACTIVITES
Territoire et développement durable (RIME FPETDD)
Environnement, Espaces naturels protégés
SUPERIEUR HIERARCHIQUE IMMEDIAT
Chef du service de la préservation et de la valorisation des îles Eparses
CONTEXTE
Composé de cinq districts (Kerguelen, Crozet, Saint-Paul-et-Amsterdam, Terre-Adélie, îles Eparses), le territoire des TAAF s’étend, zones économiques exclusives (ZEE) incluses, sur plus de 2 300 000 km², répartis entre 11°S et 66°S de latitude. Cette dispersion exceptionnelle (80% de l’hémisphère Sud) constitue un cas de figure unique au monde. A cette dispersion s’ajoute l’absence de population humaine permanente : ces territoires ont ainsi conservé un patrimoine naturel exceptionnel, peu exposé aux impacts anthropiques. Ces deux caractéristiques font des TAAF des sites de référence pour la Recherche, notamment pour étudier le changement climatique et ses impacts sur les milieux naturels sous ces latitudes, et suscitent à ce titre le vif intérêt de la communauté scientifique internationale.
Parmi ses missions principales la collectivité s’est engagée à apporter un soutien fort au développement des activités de recherche sur l’ensemble de son territoire afin de contribuer à faire avancer les connaissances scientifiques sur des thématiques au coeur de grands enjeux planétaires comme les effets des changements globaux, l’évolution de la biodiversité ou encore les géosciences mais aussi pour contribuer à définir les politiques de conservation mises en oeuvre par les TAAF sur ces territoires.
Pour les îles Eparses, rattachées depuis 2007 aux TAAF, et en l’absence de compétences de l’Institut polaire Paul Emile Victor (IPEV) sur cette composante tropicale du territoire, la collectivité s’est associée à plusieurs organismes de recherche nationaux pour y développer la recherche et apporter un cadre aux activités scientifiques.
Sur la période 2011-2013, un premier consortium de recherche inter-organismes (regroupant l’Institut écologie et environnement du Centre national de la recherche scientifique (CNRS-Inee), coordinateur du consortium, l’Institut des sciences de l’Univers du CNRS (CNRS-Insu), l’Agence des aires marines protégées (AAMP), l’Institut de recherche pour le développement (IRD), la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) et les TAAF) a permis, à travers un appel à projet pluridisciplinaire, la réalisation de près d’une vingtaine de projets sur le territoire. Il a permis la parution de plus de 60 publications dans des revues internationales et a permis de confirmer le statut de référence des îles Eparses au regard de leur exceptionnelle biodiversité.
Un deuxième consortium (regroupant le CNRS-Inee, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), l’IRD, l’Agence française pour la Biodiversité (AFB), l’Université de La Réunion, le Centre Universitaire de formation à la Recherche (CURF) de Mayotte et les TAAF) s’est constitué pour la période 2017-2021. Un appel à projet, lancé le 17 mai 2017 (http://www.taaf.fr/Appel-a-
FICHE DE POSTE
MISSION(S) ET ACTIVITES
projets-iles-eparses), a conduit à la sélection de 14 projets recouvrant diverses thématiques allant des géosciences à l’étude de l’évolution du Climat et de la biodiversité. Les TAAF, en qualité de coordinateur du consortium, sont chargées d’assurer la bonne mise en oeuvre sur le territoire des projets sélectionner.
Les TAAF apportent ainsi leur soutien pour la préparation et l’organisation des missions de terrain associées à ces projets (encore cinq campagnes de terrain prévues en 2021 et début 2022). Elle est également chargée de rendre compte au comité de pilotage de l’avancée des travaux scientifiques et devra en particulier tout au long de l’année 2021 contribuer à leur valorisation (préparation de supports et d’évènements de communication autour du Consortium) à travers notamment l’organisation d’un colloque de restitution des travaux. La collectivité recrute à cet effet, au sein de sa direction de l’environnement, une personne qui sera chargée d’appuyer les TAAF dans l’animation de ce consortium.
En particulier la personne recrutée sera chargée:
1) d’assurer l’organisation des comités de pilotage du consortium :
 préparation des réunions et des documents présentés en séance,
 rédaction des procès-verbaux.
2) d’assurer le suivi administratif et budgétaire relatif aux activités du consortium en collaboration avec le service juridique et la direction des affaires administratives et financières des TAAF :
 suivi des conventions associées au consortium (convention avec les membres du consortium et avec les bénéficiaires des projets retenus à l’appel à projet),
 suivi budgétaire des fonds alloués aux projets par le consortium,
 préparation des bilans techniques et financiers annuels.
3) d’accompagner les porteurs de projet pour la préparation et la réalisation des missions sur les îles Eparses en collaboration avec le service juridique et la direction des services techniques des TAAF :
 préparation des autorisations nécessaires à la conduite des projets (arrêtés d’autorisation, demandes de manipulations d’espèces, etc.),
 soutien pour la mobilisation/mise à disposition des moyens logistiques pour l’accès au territoire et sur les îles,
 soutien pour l’acheminement et le rapatriement du fret et des échantillons, etc.,
 appui au montage et au suivi des campagnes de terrain en lien avec les techniciens de l’environnement TAAF déployés sur les îles (information sur les sites/espèces prospectés, identification de zone pour l’implantation d’infrastructures, appui à la maintenance d’instruments sur les îles, etc.).
4) d’assurer, en lien avec le comité scientifique du consortium et le service communication des TAAF, le suivi et la valorisation des résultats issus des projets :
 rédaction de bilans sur l’état d’avancement des projets,
 centralisation des résultats (métadonnées) et synthèse sur les données scientifiques disponibles dans les îles Eparses,
 préparation de documents de communication relatifs aux activités du Consortium,
 préparation d’un colloque de restitution final et d’évènements de communication (ex : Congrès mondial de la nature de l’UICN),
 valorisation des résultats des projets dans les plans de gestion environnementaux de la collectivité des TAAF et développement de partenariats au bénéfice de la conservation des îles Eparses.
Parallèlement à l’achèvement des activités du consortium 2017-2021, une réflexion est en cours avec les acteurs de la recherche afin de poursuivre le développement des activités scientifiques sur les îles Eparses comme annoncé par le Président de la République lors de sa visite du 23 octobre 2019 aux Glorieuses. La personne recrutée sera ainsi chargée d’apporter son appui aux travaux d’élaboration d’un programme scientifique pour la période 2022-2026.
Au-delà de l’activité scientifique soutenue dans le cadre du Consortium, la personne recrutée sera amenée à contribuer à l’instruction des différentes
demandes d’activités scientifiques sur le territoire et le cas échéant à l’accompagnement des projets autorisés : sollicitations extérieures de projets français et internationaux, projets menés en partenariat avec les TAAF (partenariat avec l’OFB, Monaco, etc.), projets européens (BEST, FED, FEDER, ERC, etc.), etc.
De manière plus transversale, la personne recrutée pourra enfin être amenée à contribuer aux activités du service portant sur l’accompagnement et la valorisation des programmes scientifiques conduits dans les îles Eparses (rapport d’activité de la collectivité, article d’actualité sur le site des TAAF, etc.).
PERSONNEL A ENCADRER
NA
SPECIFICITES / CONTRAINTES
Possibles missions sur le district des îles Eparses.
COMPETENCES REQUISES
Formation supérieure en Environnement/Biologie/Ecologie (Bac +5, master, ingénieur ou équivalent).
Expérience d’au moins 2 ans requise en tant que gestionnaire de projets scientifiques ou environnementaux (chef de projet, responsable administratif et technique, ou équivalent). En particulier une expérience dans le cadre de projets français (ANR, FRB, etc.) et/ou européens (ERC, LIFE, BEST, etc.) est recherchée.
Expérience de montage/coordination de campagne de terrain sera très appréciée.
Sens de l’organisation et autonomie.
Excellentes capacités de synthèse et de rédaction.
Rigueur et méthode.
Bonnes capacités relationnelles et aptitude au travail en équipe.
DUREE DE LA OU DES MISSIONS
Prise de fonctions souhaitée : août 2021
Contrat de 12 mois à temps plein
CONTACT
Les demandes de renseignements sont à adresser à recrutement.environnement [at] taaf.re
REDACTEUR DE LA FICHE (DATE)
DE/DAAF (xx/04/21)
FICHE VALIDEE LE
25/05/2021
Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh [at] taaf.fr et copie à recrutement.environnement [at] taaf.re en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE_CDD_CONSORTIUM_EPARSES_NOM_PRENOM
Date limite de candidature : 25/06/2021

Coordonnées : 
recrutement.environnement@taaf.re

Menu mentions