Chargé(e) de projet « priorisation des espèces à enjeux de conservation »

Mise en ligne : 
31/01/2024
Type d'offre : 
Emploi
Type de contrat : 
CDD
Date limite de dépôt de candidature : 
29/02/2024
Lieu du poste : 
Paris
Département : 
Paris
Région : 
PatriNat (OFB-MNHN-CNRS-IRD)
Recruteur : 
Partenaire
Description du poste : 

https://www.patrinat.fr/
https://inpn.mnhn.fr/
 
Le MNHN recrute :
Un(e) Chargé(e) de projet « priorisation des espèces à enjeux de conservation »
 
Recrutement PatriNat (MNHN-OFB-CNRS-IRD)
Lieu : Paris (75)
 
CADRE DE TRAVAIL
Rejoignez le centre national d’expertise et de données sur la nature (PatriNat) et contribuez à ses missions d’expertise et de gestion des connaissances sur la biodiversité et la géodiversité de France métropolitaine et d’outre-mer. Vous travaillerez au sein d’une équipe pluridisciplinaire en collaboration étroite avec les institutions, les acteurs de la préservation de la biodiversité et les chercheurs.
 
CONTEXTE
Dans le cadre de sa Stratégie nationale Biodiversité 2030 (SNB), la France s’est engagée à réduire les pressions sur la biodiversité, protéger les espèces et restaurer les écosystèmes. Les actions de conservations concrètes visant les espèces les plus menacées sont orientées grâce à des outils d’évaluations comme la Liste rouge nationale et les rapportages communautaires sur les directives « nature » (DHFF et DO). Depuis 2008, plus de 17 000 espèces ont été évaluées dans la Liste rouge nationale et plus de 2 900 espèces menacées ont ainsi été mises en évidence. Des centaines d’espèces endémiques et en situation préoccupante représentent une responsabilité particulièrement forte pour les acteurs de la conservation.
 
En réponse, l’Etat s’est par exemple engagé à mettre en place 20 nouveaux Plans nationaux d’action (PNA) d’ici 2030, pour un total d’une centaine de PNA sur plus de 300 espèces. Du côté de l’approche réglementaire, plus 7 000 espèces sont protégées à ce jour, mais certains arrêtés de protection datent de plusieurs décennies et ne sont plus adaptés. On constate de plus une hétérogénéité de réglementation entre les groupes taxonomiques et il faut désormais proposer des priorités dans l’établissement et la révision des listes d’espèces protégées en France.
 
DESCRIPTION DES MISSIONS
Au sein de l’équipe « Évaluation et Suivi », sous l’autorité hiérarchique du chef d’équipe et sous la responsabilité fonctionnelle du coordinateur de cellule « Conservation », le/la titulaire du poste aura pour mission d’appuyer le Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires dans sa politique en faveur des espèces menacées. Les principales activités sont :

  • l’animation de groupes d’experts sur les espèces à enjeux en vue de la révision ou de l’établissement de la protection réglementaire en France. Tous les principaux groupes taxonomiques sont concernés : flore vasculaire, bryophytes, fonge, vertébrés et invertébrés ;
  • l’application et l’éventuel développement de méthodes de hiérarchisation des espèces à enjeux de conservation et éligibles à la protection réglementaire ;
  • la gestion, l’analyse et la synthèse de données relatives aux espèces menacées ciblées ;
  • la production de notes d’expertise et d’articles scientifiques ;
  • le maintien d’une veille bibliographiques et technique sur les Plans nationaux d’actions et la protection règlementaire des espèces menacées ;
  • la contribution à des évènements, des formations sur la biodiversité et des communications portant sur les thématiques de travail de l’équipe ;

 
Partenaires internes : Collègues de l’équipe notamment au sein de la cellule « Surveillance », autres équipes de PatriNat, notamment équipe « Connaissance des Espèces » et équipe « Milieux marins » ; Experts des autres services du MNHN ; OFB (notamment Direction de la Recherche et de l’Appui Scientifique (DRAS), Direction de la Surveillance, de l’Evaluation et des Données (DSUED) et Direction des Outre-Mer (DOM, Unités techniques Connaissances) ; MNHN (UMR CESCO notamment).
 
Partenaires externes : Services du Ministère de l’écologie (Direction de l’Eau et de la Biodiversité), D(R)EAL ; Réseaux de structures naturalistes expertes (CBN, OPIE, LPO, etc.) ; CNPN ;
 
QUALIFICATIONS REQUISES
Être titulaire au minimum d’un diplôme de niveau BAC + 5 (doctorat, master ou école d'ingénieur), profil écologue avec des connaissances en politiques publiques de l’environnement.
 
Compétences :

  • Compétences naturalistes
  • Connaissance des réseaux de spécialistes sur plusieurs groupes d’espèces
  • Expérience dans l’ingénierie de projet ou dans l’animation de réseaux
  • Des connaissances de bases sur les bases de données/ gestion référentiels seraient appréciées

 
Savoir-faire opérationnel :

  • Gestion et coordination de projet
  • Animation de groupes d’experts
  • Manipuler et analyser des données (SIG et R)
  • Travail en équipe

 
Savoir-être professionnel :

  • Très bon relationnel
  • Aisance rédactionnelle
  • Sens de l’organisation
  • Rigueur et esprit de synthèse

 
AVANTAGES
Télétravail jusqu’à deux jours par semaine selon cycle de travail choisi
Accès illimité aux sites du Muséum
Accès à un comité social et une association sportive et culturelle
Prise en charge partielle de votre mutuelle (selon conditions)
Remboursement de 75% des frais de transport en commun ou forfait mobilité durable (vélo ou covoiturage)
 
MODALITÉS DE RECRUTEMENT
Type de contrat : Contrat à durée déterminée
Durée : 1 an avec possibilités de renouvellement
Rémunération : selon l’expérience et en fonction de la grille en vigueur au Muséum
Prise de poste : Mars 2024
 
 

Coordonnées : 
PROCÉDURE DE RECRUTEMENT Le dossier de candidature est à envoyer avant le 29 février 2024 via la plateforme de recrutement : https://recrutement.mnhn.fr/front-jobs-detail.html?id_job=736&id_origin=6 Ce dossier comprendra : ‐ un curriculum vitae détaillé et tous les travaux susceptibles d'éclairer le jury ; ‐ une lettre de motivation.

Menu mentions