Directeur(trice) de la Réserve Naturelle Nationale de la Plaine des Maures H/F

Mise en ligne : 
17/08/2022
Type d'offre : 
Emploi
Type de contrat : 
Autres
Date limite de dépôt de candidature : 
16/10/2022
Lieu du poste : 
Mayons
Département : 
Var
Région : 
Recruteur : 
Association RNF
Résumé : 
Le contexte : la Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures La Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures (https://www.reserves-naturelles.org/plaine-des-maures) est située dans le Var et occupe une superficie de 5 276 hectares sur cinq communes - Le Cannet-des-Maures, Vidauban, Les Mayons, La Garde-Freinet et Le Luc-en-Provence - faisant partie de trois intercommunalités (communautés de communes Coeur du Var et du Golfe de Saint-Tropez et Dracénie Provence Verdon agglomération). La RNN de la plaine des Maures abrite une richesse écologique exceptionnelle : 30 habitats naturels dont 11 d'intérêt communautaire et 3 prioritaires au titre de la directive Habitat ; 89 espèces floristiques d'intérêt patrimonial dont 58 protégées ; 183 espèces faunistiques protégées sur les 1 568 espèces recensées (45 mammifères, 170 oiseaux, 18 reptiles, 7 amphibiens, 18 poissons et 1 309 invertébrés) ; des populations importantes de tortues d’Hermann ; un réseau hydrographique, constitué de cours d'eau permanents et de mares et ruisseaux temporaires. Sa particularité est d’accueillir également une grande diversité d’activités humaines, ce qui nécessite de concilier les enjeux écologiques, les enjeux patrimoniaux et les enjeux humains : agriculture (viticulture essentiellement), exploitation forestière, défense des forêts contre les incendies (DFCI), chasse, pêche, activités de pleine nature et écotourisme, habitat diffus, installation de stockage de déchets du Balançan, golf de Vidauban, circuit automobile du Luc-en-Provence, base de l’aviation légère de l'Armée de Terre... Ce sont autant d’activités anthropiques situées dans le périmètre de la RNN ou à proximité immédiate. Par ailleurs les 2/3 de son territoire appartiennent à des propriétaires privés. Les parcelles relevant du domaine public sont : des Espaces naturels sensibles du Département (58,8 ha), la forêt domaniale des Maures (41 ha) et les forêts communales du Luc-en-Provence, de Vidauban et de La Garde-Freinet (600 ha), le site du Conservatoire du littoral (911 ha), les terrains du Conservatoire des espaces naturels de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (170 ha). Une partie importante du territoire de la RNN a été affectée par un très important incendie en août 2021. La RNN de la plaine des Maures a été créée par le décret n°2009-754 du 23 juin 2009, publié au Journal officiel, qui fixe la réglementation applicable. Elle est dotée d’un plan de gestion pour la période 2015_2021, dont l’évaluation a été réalisée. Elle est pilotée par un comité consultatif présidé par le sous-préfet de Brignoles qui s’appuie sur un conseil scientifique. L’État en a confié la gestion à compter du 1er août 2022 à la Société nationale de protection de la nature, qui succède ainsi au Conseil départemental du Var, gestionnaire depuis 2010. Le nouveau gestionnaire : la Société nationale de protection de la nature La Société nationale de protection de la nature (SNPN) est la doyenne des associations de protection de la nature en France et dans le monde. Fondée le 10 février 1854, elle est reconnue d’utilité publique depuis le 26 février 1855. Depuis elle a accompagné l’émergence d’autres associations portant les mêmes valeurs (LPO, FNE…), et a été à l’origine de la création des premiers espaces protégés (1927, réserve naturelle de Camargue). Elle est une association à caractère scientifique qui se consacre à l’étude et à la protection de la nature, pour permettre aux écosystèmes et aux espèces qui les composent d’exprimer le plus librement possible leurs potentialités adaptatives et évolutives. Elle a créé et gère deux Réserves naturelles nationales parmi les plus prestigieuses : la Réserve naturelle nationale de Camargue, avec ses 285 espèces d’oiseaux, et la Réserve naturelle nationale du lac de Grand-Lieu, le plus grand lac de plaine français. Par ailleurs, l’association dispose d’une expertise reconnue dans le domaine des zones humides, qui lui vaut d’être associée aux réflexions nationales et internationales sur ce sujet. Elle participe à de nombreuses actions de restauration / conservation de ces milieux. Enfin, la mission de la SNPN s’accompagne d’un indispensable volet d’information et de sensibilisation du public et des experts, qui s’appuie sur l’édition de plusieurs revues (Le Courrier de la Nature ; Zones humides Infos). Les missions Les missions de la réserve consistent à protéger le patrimoine naturel, en favorisant la libre expression de la faune et de la flore, le gérer, par le biais de suivis scientifiques, d’actions de surveillance et de police de l’environnement, et à assurer une mission de sensibilisation du public grâce à des sites d’accueil permanents, des animations et des actions de sensibilisation à l’environnement adaptées aux espaces naturels protégés.
Description du poste : 

 

Sous la responsabilité de la Directrice générale de la Société nationale de protection de la nature et en lien étroit avec son Conseil d’administration, le directeur de la Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures élabore, met en œuvre et évalue le plan de gestion construit avec les partenaires et les acteurs locaux, dont la politique de surveillance de la réserve naturelle.

Il est le garant de la bonne mise en œuvre du plan de gestion de la RNN et s’appuie sur une concertation étroite avec les parties prenantes avec qui il entretient des relations de travail au quotidien.

Enfin, il contribue au rayonnement de l’action de la RNN et de la SNPN en valorisant ses missions et leurs résultats dans un objectif d’intégration sur le long terme au sein de la dynamique du territoire.

 

Il doit faire preuve de savoir-faire important en matière de concertation, d’expériences réussies dans le domaine du pilotage de projets complexes (notamment financiers) impliquant une composante humaine importante.

Il est de formation universitaire en SHS, sciences politiques ou bénéficiant d’une solide expérience dans les domaines croisés du développement local et de la conservation de la nature.

 

Des enjeux multiples existent : 

 

  • Restaurer la confiance et le dialogue avec les acteurs du territoire pour assurer dans la sérénité les missions d’intérêt général qui incombent au gestionnaire, pour protéger le patrimoine exceptionnel des Maures et pour animer une dynamique territoriale rénovée selon des méthodes permettant aux acteurs vivant ou travaillant dans cet espace naturel une pleine implication et leur donnant voix au chapitre, 
  • Consolider le modèle économique de la RNN, 
  • Poursuivre, consolider et développer les actions de connaissance et les expérimentations dans un contexte de changements environnementaux marqués, en veillant à ce que tous les projets lancés disposent de financements dédiés, 
  • Développer la médiation scientifique et territoriale ainsi que la communication afin de favoriser l’acceptation de la RNN et du projet qu’elle porte dans un contexte local concerné par des enjeux patrimoniaux forts, marqués par des mutations environnementales, sociales, économiques et culturelles variées, et un risque incendie prégnant, 
  • Elaborer un nouveau plan de gestion. Dans le contexte d’une reprise de gestion par la SNPN, la première mission du directeur sera d’installer le nouveau gestionnaire, notamment en recrutant son équipe, en consolidant le modèle économique et en établissant un relationnel de qualité, de confiance et de proximité avec tous les acteurs du territoire et en particulier les élus locaux, départementaux et régionaux. En outre, il veillera à assurer une transition de qualité avec les équipes du précédent gestionnaire. Une fois ces conditions réunies, il conviendra d’élaborer, à moyen terme, un nouveau plan de gestion. 

 

 

ACTIVITES PRINCIPALES 

 

1. Programmation et mise en œuvre du plan de gestion de la Réserve naturelle nationale, en régime courant 

 

Sous l’autorité de la Directrice générale de la SNPN, Il élabore, met en œuvre et évalue le plan de gestion de la RNN, dans le cadre des instances de gouvernance de la réserve (Comité consultatif, Bureau de direction, Conseil scientifique), en relation étroite avec la DREAL. Il propose des orientations stratégiques, les traduit dans un plan de gestion et un programme d’actions.

 

2. Gestion du fonctionnement de l’établissement et encadrement des équipes

 

La Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures est un établissement de la Société nationale de protection de la nature, et est membre du réseau des Réserves naturelles de France (RNF).

Il fait partie du Comité de Direction de la SNPN et s’assure de la cohérence des plans d’actions déployés par la Réserve naturelle avec le projet associatif de la SNPN et les plans d’action menés au niveau national.

Il encadre les équipes de la Réserve. Il coordonne et contrôle le fonctionnement administratif et financier de la Réserve naturelle. Il pilote le montage des dossiers de financement.

Il s’assure de l’optimisation de l’utilisation des locaux et moyens mis à disposition. Il est garant de la bonne utilisation des crédits et des équilibres financiers.

 

3. Assure les relations avec les partenaires de la Réserve naturelle nationale

 

Il coordonne et développe les relations extérieures de la Réserve naturelle nationale à l’égard des élus du territoire, partenaires, institutions, financeurs et réseaux en fonction des nécessités de gestion et en concertation avec eux, en cohérence avec les objectifs stratégiques de la SNPN.

Il accompagne une mission de dialogue territoriale conduite par un partenaire externe et visant à installer de nouvelles pratiques de collaborations entre les riverains et usagers du territoire et le gestionnaire de l’aire protégée.

Il assure la représentation de la RNN, en lien avec le Président de la SNPN et sa Directrice générale, notamment auprès des partenaires institutionnels. Il construit et déploie la politique de communication de la RNN en lien avec la Responsable communication de la SNPN.

 

Le profil recherché

 

CONNAISSANCES ET COMPETENCES REQUISES

 

Générales : politique de l’État et des collectivités territoriales en matière de protection de l’environnement, compréhension du contexte politique et économique du territoire concerné, très bonnes connaissances du milieu de la protection de la biodiversité.

Techniques : Gestion budgétaire, gestion de projet, règlementation.

Managériales : qualités managériales confirmées (encadrement de 5-10 personnes, budget d’environ 500 k€ par an), capacité à travailler avec de nombreuses parties prenantes, écoute et leadership.

 

PARCOURS

 

Formation universitaire en SHS, sciences politiques ou bénéficiant d’une solide expérience dans les domaines croisés du développement local et de la conservation de la nature.

 

 

Expérience confirmée d’une direction de Réserve naturelle

 

Connaissances naturalistes généralistes bienvenues.

 

MODALITES

 

Statut Cadre catégorie H (convention collective ECLAT), au forfait jour avec 214 jours travaillés.

Rémunération en fonction de l’expérience.

Poste basé aux Mayons (Var).

Date de prise de poste souhaitée au plus tôt.

La date limite de réception des candidatures est fixée au 30 septembre 2022.

 

Coordonnées : 
Pour candidater merci de transmettre CV, lettre de motivation et références sur recrutement@snpn.fr en précisant candidature Directeur RNNPM.

Menu mentions