Un(e) chargé(e) de projet Directives Habitats-Faune-Flore, Oiseaux et restauration

Mise en ligne : 
20/01/2023
Type d'offre : 
Emploi
Type de contrat : 
CDD
Date limite de dépôt de candidature : 
19/02/2023
Lieu du poste : 
Paris ou Brunoy
Département : 
Essonne
Paris
Région : 
PatriNat (OFB-MNHN-CNRS-IRD)
Recruteur : 
Partenaire
Description du poste : 

Le MNHN recrute :
Un/Une chargé(e) de projet Directives Habitats-Faune-Flore, Oiseaux et restauration
 
PRÉAMBULE
L’Unité Patrimoine Naturel (PatriNat) - co-habilitée par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), l’Office française de la biodiversité (OFB), l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – a pour mission de produire une expertise scientifique et technique en faveur de la conservation de la biodiversité.

Au sein du MNHN, PatriNat est rattachée à la Direction Générale Déléguée Recherche, Expertise, Valorisation et Enseignement du Muséum (DGD REVE), et a pour objectif de fournir, en lien fort avec les activités de recherche, une expertise scientifique sur la biodiversité et géodiversité de France métropolitaine et ultra-marine, sur les thématiques terrestres et marines, pour l’environnement passé et actuel. Cette expertise et l’ingénierie associée porte sur la connaissance du patrimoine naturel, dont les systèmes d'informations et à l'application de ces connaissances pour l'appui aux politiques et programmes de conservation de la biodiversité.
CONTEXTE
La directive Habitats-Faune-Flore (92/43/EEC) et la directive Oiseaux (2009/147/EC), établissent la base réglementaire pour la conservation de la nature au sein de l'Union européenne. En plus des actions de conservation qu'ils doivent mettre en œuvre, les Etats membres s'engagent à travers ces textes, à évaluer régulièrement les statuts et les tendances des espèces et types d'habitats visés par ces directives « nature » pour les rapporter à la Commission européenne.
La stratégie de l'Union Européenne en faveur de la biodiversité à l'Horizon 2030 vise à protéger la nature et à enrayer la dégradation des écosystèmes. Elle s’appuie sur trois leviers : la mise en place d’un plan de restauration de la nature, le renforcement d’un réseau cohérent d’aires protégées et une révision de la gouvernance de l’UE en matière de biodiversité. 
La « restauration de la nature » est donc déjà partiellement exigée des Etats membres par la législation existante de l’UE, mais des lacunes persistent dans la réglementation et sa mise en œuvre. Le cadre juridique de l’UE se renforce ainsi désormais par le biais d’une nouvelle réglementation (actuellement en cours de négociation) sur la restauration des écosystèmes dégradés, avec notamment la cible de 20 % de la surface continentale et marine de l’Union Européenne couverte par des mesures de restauration d’ici 2030. Des engagements en termes de résultats à atteindre sur les habitats et espèces devront être pris et déclinés en plan nationaux de restauration au niveau de chaque Etat membre.
Pour atteindre ces cibles, ce plan national de restauration nécessitera de rassembler les connaissances existantes et de développer des outils méthodologiques permettant de disposer d’un diagnostic, et de préciser, spatialiser et programmer les objectifs. Dans le cadre de ses missions d’appui aux politiques publiques de conservation de la biodiversité, et en tant que centre de données sur le patrimoine naturel, PatriNat contribuera à répondre à ces besoins.
Que ce soit pour l'évaluation de l'état de conservation des espèces et habitats d'intérêt communautaire (DHFF article 17) ou pour l'évaluation des statuts et tendances des populations d'oiseaux sauvages (DO article 12), le ministère en charge de l'écologie confie le pilotage de ces rapportages au Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) et à l’OFB, via PatriNat. Menés en partenariat avec de nombreuses structures et faisant appel à un grand nombre d'experts, scientifiques et gestionnaires d'espaces naturels, ces exercices consistent à :

  1. Organiser l'expertise scientifique ;
  2. Fournir les d'outils et adapter les méthodes communautaires ;
  3. Valider les résultats ;
  4. Effectuer la synthèse et la transmission du rapport électronique à la Commission européenne ;
  5. Stocker les données inhérentes à ces programmes ;
  6. Coordonner les réflexions sur la surveillance à mettre en place et le lien avec la nouvelle réglementation européenne sur la restauration des écosystèmes.

 
DESCRIPTION DES MISSIONS
Au sein de l’équipe « Evaluation & Suivi », le titulaire du poste coordonne les travaux autour de l’amélioration qualitative des rapportages communautaires (Directive Habitat Faune Flore et Directive Oiseaux), en lien avec le programme national de surveillance de la biodiversité terrestre et dans la perspective de contribuer à l’évaluation des objectifs européens fixés en matière de restauration des écosystèmes. Il s’agit notamment de :

  1. Contribuer à l’organisation technique et scientifique des exercices de rapportage DHFF/DO (préparation des évaluations, mobilisation des données, animation des réseaux d’acteurs concernés, suivi des outils mobilisés pour le rapportage ...) et leur valorisation, notamment dans le cadre du règlement européen sur la restauration des écosystèmes

 

  1. Contribuer aux échanges européens (groupes d’experts internationaux, échanges avec la Commission européenne) sur les rapportages communautaires et la restauration des écosystèmes pour mieux suivre les espèces et habitats

 

  1. Dans le cadre du programme de surveillance de la biodiversité terrestre, orienter la stratégie d’acquisition de connaissances sur les espèces et habitats autour des besoins pour la restauration et les rapportages communautaires, en transversalité forte avec les autres équipes.

 

  1. Piloter des groupes de travail pour renforcer la mobilisation de données quantitatives permettant de combler des lacunes de connaissances, dans la perspective de mieux renseigner les volets relatifs aux pressions et mesures de gestion sur les espèces et habitats dans les rapportages communautaires. L’objectif est notamment d’harmoniser l’évaluation de ces sections par les experts des rapportages : interprétation de la liste des pressions, données à utiliser et méthode pour les estimations.

 

  1. Assurer la coordination entre les rapportages communautaires (Directive Habitats-Faune-Flore, Directive Oiseaux) et les différents projets portés par PatriNat ; en particulier le programme national de surveillance de la biodiversité terrestre, la cartographie des habitats (CarHab) et l’expertise mobilisée dans le cadre du règlement européen sur la restauration des écosystèmes. Veiller notamment à l’enrichissement mutuel de ces programmes (utilisation des données d’un programme par un autre, mobilisation des réseaux d’experts et partenaires).

 

  1. Assurer une veille sur le sujet et les travaux menés au niveaux européen autour des rapportages, de la restauration et de la surveillance. Mobiliser les experts et les scientifiques compétents en interne et en externe. Mener notamment une analyse comparative des méthodes de rapportages utilisées en France et dans les autres pays européens afin d’identifier des pistes d’amélioration, valoriser et mieux partager les méthodes.

 
Partenaires internes : Equipe Evaluation & Suivi (notamment cellule Surveillance de la biodiversité terrestre), autres équipes de PatriNat, Direction recherche et appui scientifique de l’OFB, Direction de l’Appui aux Stratégies Biodiversité, Direction des relations européennes et internationales, Direction de l’expertise du Muséum National d’Histoire Naturelle, UMR CESCO et BOREA.
Partenaires externes : Ministère de l’écologie, réseaux de partenaires mobilisés dans le cadre du rapportage (établissements publics, associations, organismes de recherche).
 
CONDITIONS ADMINISTRATIVES REQUISES :
Être titulaire au minimum d’un diplôme de niveau BAC + 5
 
QUALIFICATIONS REQUISES :
Connaissances :

  1. Des enjeux et problématiques de la conservation de la biodiversité, à l’échelle nationale et européenne,
  2. Des réglementations et politiques publiques de l’environnement, en particulier directives communautaires,
  3. Du réseau d’acteurs institutionnels impliqués dans le suivis et l’évaluation de l’état de la biodiversité,
  4. Connaissances en écologie, sur les inventaires et suivis des espèces et leurs habitats ainsi que les méthodes d’évaluation (liste rouge, état de conservation).

 
Savoir-faire opérationnel :

  1. Maitrise de la langue anglaise dans un contexte scientifique (lu, écrit, parlé),
  2. Compétences en analyse de données et manipulation de bases de données,
  3. Rédaction et présentation de rapports et articles scientifiques (esprit de synthèse),
  4. Capacité à mettre à jour ses connaissances scientifiques et techniques,
  5. Animation de réunions/groupes de travail.

 
Savoir-être professionnel :

  1. Sens de l’organisation et de la gestion des priorités,
  2. Capacité à travailler en autonomie et prendre des initiatives,
  3. Capacité à travailler en équipe, qualités relationnelles,
  4. Rigueur scientifique.

 
                   
MODALITÉS DE RECRUTEMENT
Type de contrat : CDD d’un an
Rémunération : A négocier selon l’expérience du candidat (grilles MNHN)
Date de prise de fonction : à partir du 1er mars 2023
Lieu : MNHN site du Jardin des plantes, Paris ou Brunoy (91)
 
 

Coordonnées : 
PROCÉDURE DE RECRUTEMENT Le dossier de candidature est à déposer avant le 19 février 2023 sur la plateforme de recrutement du Muséum via ce lien : https://recrutement.mnhn.fr/offre-emploi-413.html-o=6 Ce dossier comprendra : - une lettre de motivation ; - un curriculum vitae Pour toute demande de précision, les candidats sont invités à prendre contact au préalable avec M. Stanislas WROZA, Chef de l’équipe « Évaluation & Suivi » - stanislas.wroza@mnhn.fr

Menu mentions