Bandeau photo

Triton crêté - © T. Cheyrezy

Annelles, Lains et Pont Pinnet

Vue de la réserve - © B. Gallet
Vue de la réserve
Arméria de Haller - © B. Gallet
Arméria de Haller
Gorgebleue à miroir - © D. Haubreux
Gorgebleue à miroir
Utriculaire commune - © B. Gallet
Utriculaire commune
Autrefois occupée par un marécage, la réserve naturelle régionale des Annelles, Lains et Pont Pinnet comprend, sur plus de 14 hectares, une importante mosaïque d’habitats dont l’origine est liée aux activités humaines qui se sont succédées. En effet, depuis le 12e siècle, le site a connu d’importantes transformations. D’abord drainée pour permettre l’exploitation agricole, cette zone humide a ensuite servi de terrain de dépôt des schistes et grès houillers entre 1923 et 1972, avant d’être réexploitée au XXe siècle. Il ne reste aujourd’hui que des fragments de la zone humide initialement présente à cet endroit. (lire la suite de l’article)
En 2000, ces terrils ont été requalifiés. Un sentier, traversant le site empruntant l’ancien cavalier (chemin conçu pendant l’exploitation des mines pour relier les puits entre eux) a également été aménagé pour permettre aux piétons et aux cyclistes de se promener. La diversité des milieux (zones humides, pelouses et friches sèches, zones boisées) et les espèces qui y vivent donnent au site un intérêt écologique remarquable. L’association Roost-Warendin nature a impulsé le classement du site en RNR en 2007.
Sur le site, coexistent de nombreux milieux humides (mares, fossés, boisements humides) et secs (friche, pelouse, boisements). On retrouve également sur le site des végétations liées à la présence de métaux lourds. Ces végétations sont adaptées aux sols contenant d’importantes teneurs en métaux lourds, tels que le zinc ou le plomb. La toxicité qui en résulte a entrainé l’installation d’une flore très spécialisée dite « métallicole ». Au niveau des Annelles, on retrouve cette formation dominée par les hampes florales roses de l’armérie de Haller. Le site présente également un intérêt historique. C’est un lieu de mémoire des activités humaines : fossés creusés au Moyen-âge par les Chartreux afin de drainer les sols, dépôts de schistes issus de l’exploitation minière puis reconquis par la nature. Le site constitue un espace de promenade et de détente pour les habitants de la commune et s’intègre dans un ensemble de sentiers parcourant les terrils de la commune de Roost-Warendin. Enfin, la réserve est un support de sensibilisation et d’éducation à l’environnement et de découverte du patrimoine historique et écologique local avec de nombreuses visites guidées.
Code : 
RNR222
Département : 
Nord
Communes : 
Roost-Warendin
Conservateur : 
Benoit Gallet
Code INPN : 
FR9300088
Code WDPA: 
555514393
Espèces mentionnées dans le périmètre de la réserve (listes non exhaustives)
 
 
Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN

Menu mentions