Bandeau photo

La prairie humide des Caforts - © CR Pays de Loire

Coteau et prairies des Caforts

Bugrane jaune - © H. Hillewaert / Wikipedia
Bugrane jaune
Grémil pourpre-bleu - © Hectonichus / Wikipedia
Grémil pourpre-bleu
Cuivré des marais - © Rosenzweig / Wikipedia
Cuivré des marais
Dans la vallée du Loir, la réserve naturelle du coteau et prairies des Caforts regroupe sur environ 3 ha trois entitées distinctes : un coteau sec, une prairie humide et un ensemble de cavités qui ont donné son nom au site. Les "caves fortes" étaient les galeries souterraines d’où l’on extrayait les pierres de tuffeau utilisées pour les anciennes constructions locales. Actuellement, outre la maison troglodytique, les galeries abritent de nombreuses chauves-souris (16 espèces recensées). (lire la suite de l’article)
Sur le coteau, le calcaire qui affleure et l’exposition plein sud génèrent un sol pauvre et sec où pousse une végétation basse. Cette pelouse vivace sur terrain calcaire est remarquable par l’abondance des orchidées (orchis singe, ophrys araignée). Ces conditions spécifiques permettent également d’y trouver la bugrane jaune et le grémil pourpre-bleu, mais aussi des reptiles et des papillons rares comme l’azuré du serpolet, un papillon protégé à l’échelle nationale, et l’azuré bleu-céleste.
En contrebas du coteau, de l’autre côté de la route départementale, la prairie humide des Caforts est alimentée par le ruisseau l’Organne, qui se jette dans les eaux du Loir. Cette prairie inondable héberge des espèces végétales peu communes comme le souchet long et le pigamon jaune. On y observe plusieurs espèces rares de papillons, dont le nacré de la sanguisorbe, et surtout, le cuivré des marais, espèce protégée à l’échelle européenne, qui fait l’objet d’un suivi scientifique sur le site.
Code : 
RNR215
Département : 
Sarthe
Communes : 
Luché-Pringé
Code INPN : 
FR9300120
Code WDPA: 
555559601

Menu mentions