Bandeau photo

Cou­cher de so­leil sur l'étang de la Horre - © P. Monin

Étang de la Horre

Vue aerienne du site - © J.-P. Fornet
Vue aerienne du site
Le conservateur en observation - © S. Richier
Le conservateur en observation
Ambiance du soir - © P. Monin
Ambiance du soir
Pygargue a queue blanche - © J.-P. Formet
Pygargue a queue blanche
Couleuvre à collier - © P. Monin
Couleuvre à collier
Rousserolle turdoïde - © J.-P. Formet
Rousserolle turdoïde
À moins de 10 km du lac du Der, la réserve naturelle de l’étang de la Horre protège l’étang homonyme ainsi que l’étang Neuf et le massif boisé les séparant. (lire la suite de l’article)
Le site abrite des milieux diversifiés (boisements plus ou moins humides, roselières, plans d’eau) qui permettent la coexistence d’un grand nombre d’espèces végétales - plus de 250 espèces déjà inventoriées, dont certaines sont protégées comme la vigne sauvage, la grande douve et l’épipactis pourpre - et de nombreuses espèces animales telles que les chauves-souris (pipistrelle de Nathusius, noctule de Leisler), les libellules (agrion gentil, cordulie à deux tâches), les papillons (azuré du trèfle, petit et grand mars changeant) ou encore les amphibiens (triton crêté, salamandre tâchetée).
Le site revêt également une importance capitale pour l’avifaune. A ce jour, près de 200 espèces ont été identifiées sur le site et dans sa périphérie immédiate. Des effectifs importants de certaines espèces d’anatidés comme le canard colvert ou la sarcelle d’hiver (parfois plusieurs milliers d’individus) en période de migration et d’hivernage font la réputation du site. D’autres espèces, plus ponctuelles et en plus faible effectif, comme le cygne chanteur, le harle piette ou le très emblématique pygargue à queue blanche, rajoutent à l’attrait du site. Enfin, certaines autres bénéficient de la présence rapprochée des grands lacs, tels grues cendrées et les oies cendrées.
En saison estivale, l’intérêt du site tient à sa population de passereaux et de hérons paludicoles nicheurs qui en fait un site exceptionnel. Les roselières accueillent ainsi de nombreuses espèces parmi lesquelles la rousserolle turdoïde, la gorgebleue à miroir, le blongios nain ou le héron pourpré.
Code : 
RNN149
Département : 
Aube
Haute-Marne
Communes : 
Droyes
Lentilles
Puellemontier
Code INPN : 
FR3600149
Code WDPA: 
178225

Espèces mentionnées dans le périmètre de la réserve
(listes non exhaustives)

 
 

Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN

Menu mentions