Bandeau photo

L'étang du Cousseau en février - © Duloup / Wikipedia

Étang du Cousseau

Vue du marais en avril - © Duloup / Wikipedia
Vue du marais en avril - © Duloup / Wikipedia
Mouette rieuse - © P.-M. Aubertel
Mouette rieuse - © P.-M. Aubertel
Fadet des laiches - © Rosier / Wikipedia
Fadet des laiches - © Rosier / Wikipedia
Vipère aspic - © Orchi / Wikipedia
Vipère aspic - © Orchi / Wikipedia
Lichen Lobaria pulmonaria - © Bernd haynold / Wikipedia
Lichen Lobaria pulmonaria - © Bernd haynold / Wikipedia
Adossée au flanc oriental du cordon dunaire littoral à 50 km de Bordeaux et à 3 km de la mer, la réserve naturelle du l’étang du Cousseau est située entre les étangs de Carcans-Hourtin et de Lacanau et occupe 600 ha. (lire la suite de l’article)
À l’ouest, les dunes formées par l’action du vent sont à l’origine du chapelet d’étangs littoraux en empêchant les rivières côtières d’atteindre la mer. Elles ont été plantées en pin maritime au XIXème siècle mais les secteurs de fortes pentes, moins facilement exploitables, ont été colonisés par les arbousiers et les chênes verts et pédonculés. Dans ces milieux dunaires, subsistent des petites zones humides appelés localement "barins" qui accueillent des saules, peu à peu remplacés par des bouleaux alors que la végétation du sous bois se compose de carex, d’osmonde royale, ou de phragmites jusqu’à l’envahissement par la molinie. On y trouve la cistude d’Europe et le triton marbré. Outre les dunes, l’étang du Cousseau, d’une surface de 50 ha est bordé d’une zone de végétation palustre où s’épanouissent phragmites, massettes et iris. Le reste du site est composé de marais plus ou moins boisés et de landes sèches et humides ou fleurit la gentiane pneumonanthe.
Côté mammifères, en plus du chevreuil, du sanglier et du blaireau, la loutre d’Europe et la genette trouvent dans la réserve le calme et la nourriture nécessaires à leur subsistance. En ce qui concerne les oiseaux, la situation du site sur un couloir de migration permet d’observer plus de 200 espèces au printemps et à l’automne dont le balbuzard pêcheur, l’oie cendrée, la spatule blanche et la mouette rieuse. L’hiver, l’étang attire plus particulièrement les canards alors que les grues cendrées et les bécassines préfèrent les marais. Les oiseaux nicheurs comptent 70 espèces dont un ensemble de rapaces diurnes : circaète jean-le-blanc, faucon hobereau, busard des roseaux, bondrée apivore et milan noir. Les reptiles apprécient aussi les lieux. On trouve ainsi les coronelles girondine et lisse, la vipère aspic, la couleuvre d’Esculape et le lézard vivipare. Pour les amphibiens, mentionnons la présence du crapaud calamite, des rainettes verte et méridionale, et de la grenouille de Pérez. Les inventaires on permis de compter 39 espèces de libellules et une cinquantaine de papillons diurnes dont le fadet des laîches.
Code : 
RNN31
Département : 
Gironde
Communes : 
Lacanau
Conservateur : 
François Sargos
Code INPN : 
FR3600031
Code WDPA: 
6251

Espèces mentionnées dans le périmètre de la réserve
(listes non exhaustives)

 
 

Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN

Menu mentions