Bandeau photo

Vue aé­rienne des étangs - © R. Que­sada

Étangs de Mépieu

Le grand étang et le marais - © R. Quesada
Le grand étang et le marais
Cistude d'Europe - © G. Delcourt
Cistude d'Europe
Pulsatille rouge - © R. Quesada
Pulsatille rouge
Observation d'une tortue cistude - © R. Quesada
Observation d'une espèce
Orchis parfumé - © R. Quesada
Orchis parfumé
La réserve naturelle des étangs de Mépieu est située à une altitude moyenne de 250 mètres sur la commune rurale de Creys-Mépieu. Le site se trouve non loin du Rhône, à l’est du district naturel de « l’Isle Crémieu » qui est rattaché au domaine biogéographique continental. Sur la réserve naturelle, la succession de milieux humides (étangs, tourbières) et de milieux secs (pelouses sèches, landes à genévrier, formations à buis) constitue un paysage typique. La connexion des zones humides du plateau au fleuve Rhône est favorisée par la proximité de deux rivières. (lire la suite de l’article)
L’originalité du site réside en la juxtaposition de milieux humides et de milieux secs complémentaires. Cette mosaïque de milieux est un élément fondamental expliquant l’intérêt du site. Un des facteurs de cette diversité est l’eau : de son absence (pelouses sèches) à sa présence progressive (zones marécageuses puis étangs) ou variable (rives inondées temporairement), elle conditionne l’installation des espèces en fonction de leurs exigences (la tortue cistude qui vit dans les zones humides et se reproduit dans les pelouses sèches est une bonne illustration).
Située non loin du Rhône, la zone de Mépieu est une composante importante dans le fonctionnement plus global des zones humides de la région. C’est un site d’alimentation pour des espèces de grand intérêt se reproduisant dans d’autres milieux du même type (héron cendré, aigrette garzette, busard des roseaux…). Il joue également un rôle comme halte migratoire pour les oiseaux.
Parmi les espèces de plantes vasculaires protégées ou patrimoniales figurent l’orchis parfumé, la pulsatille rouge, la gentiane pneumonanthe, la fougère des marais, la petite naïade et la naïade marine, la laiche de Bohème, l’oseille maritime, l’aconit tue-loup…
Parmi les 33 espèces de mammifères recensées, on peut citer la présence du grand rhinolophe. L’avifaune présente compte la locustelle luscinioïde, la rousserolle turdoïde, le heron pourpré, le blongios nain, la nette rousse, le fuligule milouin, l’alouette lulu. Dans les amphibiens et reptiles, on compte le triton crêté, la rainette arboricole, le pélodyte ponctué. Citons également pour les insectes la leucorrhine à large queue, la laineuse du prunellier et le lucane cerf-volant.
Code : 
RNR159
Département : 
Isère
Communes : 
Creys-Mépieu
Conservateur : 
Raphael Quesada
Code INPN : 
FR9300063
Code WDPA: 
555514332

Menu mentions