Bandeau photo

Vue de la ré­serve - © LPO

Marais communal de Saint-Denis-du-Payré - Michel Brosselin

Cignogne blanche - © C. Evrad
Cignogne blanche
Chevalier gambette - © R. Says
Chevalier gambette
Iris maritime - © LPO
Iris maritime
Observatoire - © K. Giraudet
Observatoire

Pour joindre la réserve naturelle  :
Réserve naturelle nationale de Saint- Denis-du-Payré
Pôle des espaces naturels du Marais poitevin
2 rue du 8 mai
85580 SAINT-DENIS-DU-PAYRÉ
Tel. 02 51 28 41 10

Bordé des plaines calcaires du bassin Aquitain, le marais poitevin, avec ses 90 000 hectares, est une des plus vastes zones humides de France. C’est l’exutoire commun des rivières qui descendent du bocage de Vendée, des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime : le Lay, la Vendée, la Sèvre niortaise. Depuis plus de 2 000 ans, il n’a cessé de s’envaser, tant et si bien qu’au vaste golfe des Pictons de l’époque romaine s’est substitué un plat pays de marais sillonné de canaux dont font partie les réserves naturelles de Saint-Denis-du-Payré et de la Ferme de Choisy. (lire la suite de l’article)
D’abord marais saumâtre, peu à peu conquis par la flore halophile, puis isolé de la mer par l’homme à l’aide de digues, de polders et de chenaux de dessèchement, il ne subsiste aujourd’hui à l’état primitif que la baie de l’Aiguillon (également classée en réserve naturelle), les vasières du Lay et la pointe d’Arçais. La poldérisation combinée à la fauche et au pâturage a transformé une partie des vasières d’argile à scrobiculaire en prairies naturelles humides. Jamais remaniées, elles ont conservé leur micro-relief originel, source du caractère humide de la prairie et à la base de sa richesse biologique. Zone humide du littoral atlantique, le marais poitevin constitue un des ensembles les plus remarquables d’Europe par la qualité et la quantité d’oiseaux migrateurs qui y nichent, font étape ou hivernent. Parmi les territoires les plus intéressants de la région figurent les prairies communales, facilement inondées en hiver et au printemps. Exploitées traditionnellement par pâturage extensif, leur flore et leur faune ont pu conserver beaucoup d’originalité et de diversité.
On dénombre sur le site 270 espèces d’oiseaux parmi lesquels  44 sont nicheuses (échasse blanche, sarcelle d’été, chevalier gambette), 148 de passage (barge à queue noire, canard pilet, spatule blanche) et 83 hivernants (vanneaux huppé, sarcelle d’hiver, oie cendrée). La réserve naturelle est maintenant connue des voyageurs ailés et sa réussite sur le plan biologique est indiscutable d’autant plus qu’on y compte également 17 espèces de poissons, 11 espèces d’amphibiens (pélodyte ponctué, rainette verte), 29 espèces de mammifères dont la loutre d’Europe et 34 espèces de libellules.
Pour la flore; 336 espèces de plantes y sont recensées dont 4 protégées au plan national (salicaire à trois bractées, renoncule à feuille d’ophioglosse, étoile d’eau, arroche à long pédoncule) et 5 au plan régional. La flore des marais et des prairies humides ainsi que les orchidées, s’y épanouissent librement. Un des joyaux botanique de cette réserve est la station d’iris maritime, la plus importante de l’ouest de la France.
Code : 
RNN33
Département : 
Vendée
Communes : 
Saint-Denis-du-Payré
Conservateur : 
Hugues Des Touches
Code INPN : 
FR3600033
Code WDPA: 
106710

Menu mentions