Bandeau photo

Vue des ma­rais - © C. de C. de la Baie du Mont Saint-Mi­chel

Marais de Sougéal

Vue du marais - © RNR Marais de Sougeal
Vue du marais
Vue du marais - © RNR Marais de Sougeal
Vue du marais
Suivi du brochet par pêche électrique - © RNR Marais de Sougeal
Suivi du brochet par pêche électrique
Groupe de sarcelles d'hiver - © P.-M. Aubertel
Groupe de sarcelles d'hiver
Flûteau nageant - © RNR Marais de Sougeal
Flûteau nageant
Propriété communale depuis le XVIIIe siècle, le marais de Sougéal constitue un vaste ensemble prairial support d’une activité agropastorale traditionnelle remontant au moins à l’époque médiévale. Ce marais a toujours suscité l’intérêt des populations locales qui y trouvent, encore aujourd’hui, une herbe grasse et abondante pour nourrir leurs troupeaux et des paysages préservés pour se ressourcer. (lire la suite de l’article)
Le site est situé le long du Couesnon à une douzaine de kilomètres au sud du Mont-Saint-Michel. Le marais s’assimile à une vaste prairie rase, inondable, drainée par de nombreux rués (canaux) permettant la gestion des niveaux d’eau. Le tout est bordé de quelques haies bocagères relativement clairsemées et de rideaux de peupliers. La partie prairiale d’apparence homogène, révèle cependant une zonation spatiale particulière selon le caractère plus ou moins humides des habitats. En comparaison de l’intérêt du site pour les oiseaux et la faune piscicole, la flore apparaît un peu comme le parent pauvre de ce marais. Néanmoins, quelques espèces intéressantes sont présentes sur le site : flûteau nageant, pulicaire commune, pesse d’eau, utriculaire commune…
Le marais est largement exploité par les oiseaux d’eau. Cette valeur ornithologique est étroitement liée à la proximité de la baie du Mont Saint-Michel dont la valeur pour l’accueil des oiseaux d’eau est reconnue internationalement. Le site figure aujourd’hui au 1er rang des marais exploités à l’échelle de la baie, par les canards de surface pour le gagnage nocturne (canards colvert, siffleur, pilet, souchet, sarcelle d’hiver). Au printemps, le marais est recouvert d’eau, ce qui attire des milliers d’oiseaux en étape migratoire. Sougéal devient alors, pour certaines espèces, le principal site de stationnement à l’échelle de la baie (canard pilet et sarcelle d’été). Les limicoles sont également bien présents en période migratoire avec des effectifs qui peuvent atteindre plusieurs centaines d’individus lors des vagues de froid.
En tout, ce sont près de 60 espèces d’oiseaux d’eau qui fréquentent le marais de Sougéal durant le printemps. À noter que la cigogne blanche niche de nouveau à proximité et utilise ce site comme zone d’alimentation. Les sites favorables pour la reproduction de cette espèce restent rares à l’échelle régionale.
Le site est aussi considéré comme une des trois principales zones humides de Bretagne pour la reproduction naturelle du brochet. Quelques espèces communes de batraciens sont également présentes comme la grenouille verte, la grenouille agile et le triton palmé. Une quinzaine d’espèces d’odonates a été recensée sur le marais, parmi lesquelles trois présentent un intérêt au niveau régional.
Code : 
RNR181
Département : 
Ille-et-Vilaine
Communes : 
Sougéal
Conservateur : 
Aurélien Bellanger
Code INPN : 
FR9300001
Code WDPA: 
555514350

Menu mentions