Bandeau photo

Vue de la re­serve - © J.-F. Sz­pi­gel

Nouragues

iule sur un arbre - © O. Jobard / Coeurs de Nature / SIPA
iule sur un arbre
Dans le parc naturel amazonien - © O. Jobard / Coeurs de Nature / SIPA
Dans le parc naturel amazonien
Chenille - © M. Delaval
Chenille
Chauve-souris Uroderma bilobatum - © M. Delaval
Chauve-souris Uroderma bilobatum
Crapaud cornu du Brésil - © M. Delaval
Crapaud cornu du Brésil
Atèle noir - © T. Deville
Atèle noir
Vipère arboricole - © T. Deville
Vipère arboricole
Toucanet koulik - © T. Deville
Toucanet koulik
Dacnis à coiffe bleue - © T. Deville
Dacnis à coiffe bleue
Loutre géante du Brésil - © M. Delaval
Loutre géante du Brésil
Seconde réserve naturelle par sa surface (1 000 km2) après celle des TAF, la réserve naturelle des Nouragues tient son nom d’un peuple amérindien qui occupa le site. Située dans le quart nord-est de la Guyane française et presque exclusivement recouverte de forêt primaire, elle occupe une place stratégique au sein des espaces protégés de France. (lire la suite de l’article)
La topographie est essentiellement collinaire, typique de la pénéplaine qui caractérise le très vieux bouclier guyanais. Sur la rive gauche de la crique Arataye, les collines culminent autour de 400 m d’altitude et forment les Montagnes Balenfois. L’une de ces collines est un dôme rocheux (l’Inselberg des Nouragues), culminant à 430 m, partiellement dépourvu de forêt, avec d’imposantes parois rocheuses.
Le climat est tropical humide, avec une moyenne de 3000 mm de précipitations annuelles, distribuées sur 280 jours, avec une importante diminution entre septembre et novembre (saison sèche), et une autre plus courte et plus irrégulière, vers mars (petit été de mars).
La végétation est typique de la grande forêt primaire de basse altitude, avec quelques petites inclusions de pinotières (marécages à palmiers Euterpe), des forêts de lianes et des cambrouzes (formations à bambous lianescents). Sur l’inselberg, le sol est lessivé et la roche granitique affleure. Quelques espèces de plantes sont capables de survivre dans cet environnement exigeant (Clusia, Pitcairnia). A proximité du sommet de l’inselberg pousse une forêt basse riche en myrtacées et en plantes endémiques.
Sur le site, la station des Nouragues, gérée par le CNRS, est un lieu privilégié pour l’étude du fonctionnement des forêts tropicales et de leur biodiversité.
Code : 
RNN128
Département : 
Guyane
Communes : 
Régina
Roura
Conservateur : 
Luc ACKERMANN (ONF Guyane)
Code INPN : 
FR3600128
Code WDPA: 
147304

Menu mentions