Bandeau photo

En­gou­levent d'Eu­rope - © C. Chi­rio

Sabot de Frotey

Pelouse ouest - © P. Viain
Pelouse ouest
Le sabot et la corniche en hiver - © M. Chiber
Le sabot et la corniche en hiver
Azuré du serpolet - © D. Lecornu
Azuré du serpolet
Ascalaphe ambré - © M. Viain
Ascalaphe ambré
Azuré du genêt - © D. Lecornu
Azuré du genêt
Hélianthème des Apennins - © P. Viain
Hélianthème des Apennins
Ophrys frelon - © J.-P. Reilhac
Ophrys frelon
La Réserve naturelle du Sabot a été créée en 1981 sur 98 ha de la commune de Frotey-lès-Vesoul pour protéger de l’urbanisation (la ville de Vesoul est en contrebas de la Réserve) un remarquable relais biogéographique entre les massifs jurassien et vosgien. Il s’agit en effet de la conjonction, exceptionnelle en Haute-Saône, d’une falaise calcaire longue de plus de 600 m (et atteignant 40 m de haut au niveau d’un gros rocher en forme de sabot, lieu de promenade bien antérieur à la réserve) et d’un ensemble de pelouses sèches calcicoles, le tout exposé au sud-ouest. (lire la suite de l’article)
La flore compte plus de 440 plantes inventoriées, rares ou plus banales On y trouve ainsi l’hélianthème des Apennins (moins de 10 stations en Franche-Comté) qui fleurit abondamment de mai à juin sur la corniche. Les pelouses, haies et taillis clairs abritent une vingtaine d’espèces d’orchidées parmi lesquelles l’abondance de l’orchis bouffon, de l’orchis pyramidal et de l’ophrys frelon est notable.
Pour l'avifaune, à côte de l’alouette lulu, du bruant zizi (en expansion récente sur le site) ou encore du pic noir, retenons la présence de l’engoulevent d’Europe, étrange oiseau crépusculaire et nocturne qui dépend de la riche faune entomologique, comme les orthoptères et les papillons nocturnes. Les orthoptères comprennent 39 espèces, parmi lesquelles le criquet italien, l’oedipode bleue et le dectique verrucivore. Plus de 500 espèces de papillons nocturnes, dont la laineuse du prunellier, se joignent à une centaine d’espèces diurnes, dont l’azuré du serpolet. Des espèces méridionales de papillons nocturnes (hétérocèces) sont signalées depuis 2003. La réserve est un des rares sites de Franche-Comté abritant l’ascalaphe soufré et l’ascalaphe ambré.
Après l'abandon du pâturage traditionnel (ovin, caprin et bovin) des pelouses communales vers 1965, des arbres et arbustes, en particulier le pin noir, ont commencé à reconquérir le site. Depuis 1988 ont été mis en place des travaux annuels de restauration des pelouses (abattage de pins, coupe de buis), conduits avec les employés communaux et des bénévoles. Ils permettent peu à peu de rouvrir et de reconnecter les pelouses entre elles, tout en gardant un réseau important de haies et bosquets feuillus.
La pérennisation de l’ouverture des pelouses est assurée depuis 2000 par un pâturage extensif ovin sur plus de 30 ha (en rotation variable selon les années), en partenariat avec un exploitant agricole. Ces pelouses font parfois l’objet d’une fauche annuelle tardive (vers mi-juillet), d’autres sont uniquement fauchées (depuis 1992) ou pâturées. L’apport d’engrais même organique est exclu.
Des inventaires et suivis scientifiques permettent de mesurer l’évolution de la faune et de la flore, ainsi que l’impact des travaux de génie écologique.
La réserve est pour moitié communale, pour moitié partagée entre plusieurs dizaines de parcelles privées. Le promeneur, qui est le bienvenu, est cependant invité à respecter soigneusement les barrières, portillons et clôtures (liées à l’élevage). Il accède librement aux sentiers balisés qui conviennent parfaitement à une ou plusieurs visites naturalistes de la Réserve. Les observations peuvent être transmises à la LPO Franche-Comté.
Code : 
RNN54
Département : 
Haute-Saône
Communes : 
Frotey-lès-Vesoul
Conservateur : 
Hugues PINSTON
Code INPN : 
FR3600054
Code WDPA: 
39782

Menu mentions