Bandeau photo

L'en­vers des Ai­guilles Rouges - © J. Heu­ret

Vallon de Bérard

Plaque de la réserve naturelle au col de Salenton - © J. Heuret
Plaque de la réserve naturelle
Leuze rhapontique - © J. Heuret
Leuze rhapontique
Le vallon de Bérard en hiver - © J. Heuret
Le vallon de Bérard en hiver
Chamois - © G. Garcel
Chamois

En 2014, écoutez Asters tous les dimanches à 8h20  sur France Bleu Pays de Savoie pour sa chronique faune et découvrez tout de suite une nouvelle espèce sur http://ftp.bayardserviceweb.com/asters/2014/

La réserve naturelle du Vallon de Bérard s’étend sur le versant nord de la chaîne des Aiguilles Rouges, en rive droite du torrent de l’Eau de Bérard. Elle culmine à 2965 m à l’Aiguille du Belvédère, et son point le plus bas est à 1700 m dans le vallon de Bérard. La majeure partie du territoire recouvre les étages alpin et nival, et est marqué par la présence de petits glaciers reliques. Quelques témoins de roches sédimentaires reposent sur la surface d’érosion du socle et jalonnent la crête, depuis le Belvédère jusqu’au col de Salenton. Le vallon de Bérard est aussi un ancien cirque glaciaire qui abrite encore quatre glaciers suspendus dont les moraines alimentent les formations de versant, éboulis et éboulements qui tapissent la pente et l’ancien replat glaciaire de blocs et alluvions. Sur ces blocs et éboulis cristallins se développe une flore diversifiée. (lire la suite de l'article)
Vingt espèces rares ou protégées sont recensées, dont six protégées en France. La forêt climacique (c’est à dire parvenue à l’aboutissement théorique de son évolution naturelle en équilibre avec le sol le climat et avec toutes ses composantes, et qui s’autogénère) est décimée par les avalanches. Qu’il s’agisse de pessière, de mélézin ou de cembraie, elle est alors remplacée par de vastes brousses de rhododendron, surmontées par des landines à airelle des marais, puis par des pelouses alpines à laîche courbée. L’aulne vert colonise les couloirs d’avalanches. La faune est typique des zones de haute montagne, avec des espèces emblématiques comme le bouquetin, le chamois, le tétras lyre, l’aigle royal ou le tichodrome. Le col de Bérard constitue enfin un important couloir de migration.
Code : 
RNN107
Département : 
Haute-Savoie
Communes : 
Vallorcine
Conservateur : 
Frank HORON
Code INPN : 
FR3600107
Code WDPA: 
62716

Espèces mentionnées dans le périmètre de la réserve
(listes non exhaustives)

 
 

Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN

Menu mentions