Bandeau photo

Vue du site - © S. Gougaud

Vallon de la petite Becque

Vue du site - © S. Gougaud
Vue du site
Mare - © B. Gallet
Mare
Prairie à cirse des marais - © B. Gallet
Prairie à cirse des marais
Populage des marais - © S. Gougaud
Populage des marais
Orchis négligé - © S. Gougaud
Orchis négligé
Scirpe des bois - © J.-A. Jorant
Scirpe des bois
Située au coeur de la Flandre, la réserve naturelle du vallon de la Petite Becque abrite une biodiversité remarquable et constitue l’un des témoins de paysages qui faisaient autrefois le charme des Houtlands. Elle est traversée dans sa longueur par un cours d’eau : la Petite Becque, affluent de l’Yser. (lire la suite de l’article)
Une belle mare, des prairies humides, quelques saules têtards et une haie délimitant la parcelle complètent le paysage typique de ce petit site d’un hectare. Ce type de milieu, trop humide pour être cultivé, servait autrefois de pâturage ou était fauché en fin d’été pour faire du fourrage. Ces pratiques d’exploitation traditionnelles ont été abandonnées progressivement dans les alentours. Le site est caractérisée par des sols dits hydromorphes. Outre son rôle fonctionnel important comme éponge en période de crues, son substrat gorgé d’eau permet à de nombreuses plantes de se développer. Parmi les 111 espèces végétales inventoriées, certaines sont protégées et/ou menacées de disparition dans la région comme l’orchis négligé, la valériane dioïque ou le scirpe des bois. Dès les premières semaines de printemps, le vallon se couvre de fleurs. Le jaune éclatant de l’iris et du populage se mêle alors au rose du lychnis fleur de coucou.
Les prairies attirent nombre d’insectes. Les papillons y trouvent les fleurs qu’ils butinent. Les criquets et sauterelles tels le conocéphale bigarré et le criquet des pâtures préfèrent quant à eux les hautes herbes. Les saules et la haie sont le domaine des oiseaux. La mésange charbonnière et le pigeon ramier y ont naturellement élu domicile. Les vieux troncs craquelés des saules forment souvent un abri idéal pour construire un nid. A l’automne, grives et merles parcourent le site à la recherche des baies dont ils se régalent.
La mare est le milieu de vie des amphibiens comme la grenouille verte qui aime se prélasser dans l’eau aux plus chaudes heures de la journée. Les libellules ont également besoin de la mare pour se reproduire. En été, vous pourrez observer les acrobaties aériennes de l’agrion élégant, de l’agrion jouvencelle ou encore celles de l’orthétrum réticulé. Avec un peu d’attention et de patience vous pourrez apercevoir les reflets argentés des épinoches et des épinochettes qui vivent dans la Petite Becque.
Code : 
RNR223
Département : 
Nord
Communes : 
Herzeele
Conservateur : 
Katia Ducroix
Code INPN : 
FR9300089
Code WDPA: 
555514394

Menu mentions