Le contenu

La Réserve Naturelle Régionale des gorges de la Loire est située au sud du département de la Loire (42), à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Saint-Etienne. Elle dépend de la région administrative Auvergne-Rhône-Alpes et se situe sur la rive droite de la Loire, dans la partie terminale des gorges granitiques juste avant l’arrivée du fleuve dans la plaine du Forez.

Localisée entre les monts du Velay et la plaine du forez, les gorges de la Loire présentent des paysages variés, façonnés notamment durant les années 1950 par la création du barrage de Grangent.

Reconnu historiquement par les associations naturalistes pour son patrimoine naturel remarquable, ainsi que agropastoral et paysager, il abrite une mosaïque de landes, zones rocheuses, prairies et milieux forestiers.

Le site des gorges de la Loire dispose de composantes abiotiques spécifiques, à l’origine de particularités en termes d’habitats naturels et d’espèces. Dans cet espace de gorges, on retrouve une forte diversité de milieux liée à la géologie, à l’épaisseur du sol et à l’historique des pratiques agricoles. Se côtoient, à quelques dizaines de mètres, des habitats naturels caractéristiques de régions de faibles altitudes et abritées comportant des espèces méridionales, avec des milieux plus montagnards induisant la présence d’espèces montagnardes en situation abyssale. A souligner également la présence de plusieurs plantes cévenoles (partie chaude et humide du Massif central), isolées du reste de l’aire, et qui constitue une originalité forte pour la réserve naturelle.

42 habitats naturels ont ainsi été recensés sur la réserve naturelle (hors habitats anthropiques comme les plantations ou les cultures). Le milieu forestier est dominant et occupe les deux-tiers de la surface (238 ha). Viennent ensuite les landes et fourrés (62 ha), les pelouses et prairies (34 ha) puis les milieux anthropiques (essentiellement les plantations, pour 21,8 ha). Les milieux rocheux (6 ha) et aquatiques (0,9 ha) sont quant à eux faiblement représentés.

D’un point de vue faunistique, le principal intérêt s’établit au niveau ornithologique par la présence d’espèces protégées emblématiques, telles que le Grand-duc d’Europe et le Milan royal, et par l’observation d’une forte diversité spécifique. Un intérêt entomologique fort est également à souligner. Avant l’acte de classement, ce patrimoine naturel était identifié comme sensible dans le cadre de publications de naturalistes locaux. Les données correspondantes étaient disparates, les données ornithologiques étant les plus fournies.

 

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Surface officielle de la réserve

Les milieux

Il y a 7 milieux mentionnés dans le périmètre de la réserve naturelle des Gorges de la Loire.

  • Prairies et autres surfaces toujours en herbe à usage agricole (4,04 ha)
  • Tissu urbain discontinu (0,62 ha)
  • Systèmes culturaux et parcellaires complexes (15,04 ha)
  • Forêts mélangées (164,20 ha)
  • Forêt et végétation arbustive en mutation (74,38 ha)
  • Forêts de conifères (90,00 ha)
  • Plans d'eau (9,39 ha)
Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / Corine Land Cover 2018. Listes non exhaustives.

Les espèces

Il y a 41 espèces réparties en 5 groupes mentionnées dans le périmètre de la réserve.

Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN. Listes non exhaustives.

L'actualité de la réserve

Réserves Naturelles de France Gorges de la Loire Réserves Naturelles de France
  • Famille Réserve naturelle régionale (RNR)
    Abrite un patrimoine géologique
  • Codes RNR250 - FR9300071
  • Superficie officielle 355,02 hectares
  • Date de création Le 12/07/2012
  • Conservateur·trice Marie ABEL
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Département Loire
  • Communes Saint-Étienne, Saint-Just-Saint-Rambert, Unieux
  • Organisme gestionnaire Syndicat Mixte d'Aménagement des Gorges de la Loire (SMAGL) (organisme principal)
    Collectivité
    13 Rue d'Arcole 42000 Saint-Etienne
    0386787972
    http://www.smagl.com

Toutes les réserves