Le contenu

Situation géographique

La réserve naturelle nationale du ravin de Valbois s’étend sur 234 ha. Elle est située à 25 km au sud de Besançon, au cœur des vallées de la Loue et du Lison, site de 25 000 ha classé Natura 2000 (réseau européen préservant des espèces et des habitats à forts enjeux de conservation).

Milieux naturels

Le Ravin de Valbois entaille les couches calcaires du premier plateau du Jura. Cette « reculée jurassienne » est constituée d’une grande diversité de milieux naturels : falaise et éboulis, versants forestiers contrastés, prairie, pelouse calcaire, ruisseau et petits affluents tufeux. Le fond du ravin, forestier depuis plus de deux siècles, est en partie non exploité depuis 1910.

La réserve naturelle concentre la majorité des milieux naturels de la haute vallée de la Loue. C’est un site privilégié pour la biodiversité où plus de 6500 espèces végétales et animales y ont été recensées, dont près de 4700 arthropodes.

Faune et flore

Plus de 500 espèces de plantes (1/3 de la flore du département du Doubs) s’épanouissent dans cet espace naturel protégé. Parmi les espèces les plus remarquables, citons la vigne sauvage, protégée au niveau national. L’adénostyle des Alpes et la grassette commune soulignent le caractère frais et humide du fond de vallon. L’ibéris intermédiaire et l’anthyllide des montagnes sont quant à elles adaptées aux conditions extrêmes des corniches calcaires.

Côté fonge, pas moins de 900 espèces de champignons ont été inventoriées, dont certaines rares et menacées d’extinction en France. Ils témoignent notamment de la quantité importante de bois mort en forêt de Valbois.

Chez les insectes, plus de 1200 espèces de diptères et 800 de coléoptère ont été recensées. Une centaine d’espèces de papillons de jour a également été inventoriée dont l’azuré du serpolet, la bacchante et le damier de la succise.

La diversité des habitats contribue à la présence d’amphibiens comme le sonneur à ventre jaune et à 8 espèces de reptiles dont la vipère aspic et la coronelle lisse.

L’avifaune nicheuse compte 72 espèces parmi lesquelles le faucon pèlerin, le grand-duc d’Europe, le milan royal, le pic épeichette, le pouillot siffleur, l’alouette lulu, la pie-grièche écorcheur ou encore l’engoulevent d’Europe.

L’ensemble des mammifères de la région y trouve également gîte et nourriture : 11 espèces de chauves-souris, chamois, renard, blaireau, martre des pins sans oublier le chat forestier et le discret lynx boréal.

Côté gestion ?

Tous les 10 ans, un plan de gestion définit des objectifs et des actions afin de préserver le patrimoine naturel, dans le respect des droits des propriétaires.
La moitié de la surface forestière n’est pas exploitée. Cette non intervention permet d’accroître la naturalité de la forêt. Les pelouses sèches, restaurées durant les années 1990, sont entretenues grâce au pâturage. Elles font également l’objet d’un entretien manuel grâce aux interventions de personnes en formation professionnelle et de jeunes du territoire Loue Lison. Les espèces à enjeux font l’objet d’une surveillance attentive. Des suivis scientifiques permettent de mesurer l’état de conservation des habitats naturels remarquables.

Accès et découverte

L’accès est possible en respectant la réglementation et les propriétés privées. Il s’effectue le long de la RD 101, entre Ornans et Scey-Maisières. Après avoir traversé le pont sur la rivière Loue à Maisières-Notre-Dame, se rendre au parking « Champey » à proximité des ruines du Castel Saint-Denis (ou Château de Scey). Un sentier balisé vous conduira au site médiéval puis à la réserve naturelle (boucle de 5 km – dénivelé 130 m – 2 à 3 heures). Il est aussi possible d’y accéder au départ d’un sentier balisé depuis les locaux du Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté au centre du village de Cléron (boucle de 8 km – dénivelé 170 m – 3 à 4 heures).

Réglementation

Pour une conservation durable de ce site protégé, le respect de quelques règles est bien naturel.
Sont interdits :
– la cueillette et la destruction des végétaux,
– le dérangement et la destruction des animaux,
– le ramassage des minéraux et des fossiles,
– les déchets, le feu et le camping,
– la pêche,
– les chiens (hors chasse),
– les manifestations sportives et touristiques,
– la circulation des véhicules à moteur,
– le stationnement des véhicules à moteur.

L’accès est libre jusqu’à 9 personnes. Au delà, les groupes sont autorisés à se rendre dans la réserve naturelle après avoir obtenu une autorisation préfectorale. Une demande préalable est à effectuer auprès de l’organisme gestionnaire au moins 15 jours avant la sortie.

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Surface officielle de la réserve

Les milieux

Il y a 3 milieux mentionnés dans le périmètre de la réserve naturelle du Ravin de Valbois.

  • Prairies et autres surfaces toujours en herbe à usage agricole (31,43 ha)
  • Forêts de feuillus (187,45 ha)
  • Forêts de conifères (15,59 ha)
Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / Corine Land Cover 2018. Listes non exhaustives.

Les espèces

Il y a 2259 espèces réparties en 17 groupes mentionnées dans le périmètre de la réserve.

Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN. Listes non exhaustives.

L'actualité de la réserve

Réserves Naturelles de France Ravin de Valbois Réserves Naturelles de France
  • Famille Réserve naturelle nationale (RNN)
    Abrite un patrimoine géologique
  • Codes RNN66 - FR3600066
  • Superficie officielle 335,00 hectares
  • Date de création Le 26/10/1983
  • Conservateur·trice Dominique LANGLOIS
  • Région Bourgogne-Franche-Comté
  • Département Doubs
  • Communes Chassagne-Saint-Denis, Cléron
  • Organisme gestionnaire Conservatoire d'espaces naturels Franche-Comté (organisme principal)
    Association
    Maison de l'environnement - 4 Chemin du Fort de Bregille, 25000 Besançon
    0381530410
    contact@cen-franchecomte.org
    https://cen-franchecomte.org/

Toutes les réserves